BARTHELMESS Jean-Louis, Georges

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Né 30 octobre 1867 à Erlangen (Allemagne) ; mort au Brésil vers 1927. Ouvrier gantier, anarchiste.

À la fin des années 1890 Jean-Louis Barthelmess, qui était de nationalité allemande, résidait 6 rue de Norvège à Bruxelles où il était considéré comme le principal responsable du mouvement anarchiste. Au début du XXe siècle il était notamment en contact en Belgique avec Sébastien Faure. Avec sa femme Sophie Anna, née Claus, il hébergeait de très nombreux militants étrangers de passage en Belgique. Ils eurent deux enfants, Ida, née en 1892, et Eugène, né en 1893.

Le 15 novembre 1902, à l’issue d’une réunion de l’Union libertaire au Café Barré, Chaussée de Forest, il fut arrêté avec plusieurs autres participants dont sa nouvelle compagne Marie Wolvenspengers. Il eut peut-être d’autres enfants avec elle.

Le 23 décembre 1906, à l’issue d’un meeting, il fut l’un des 14 signataires – avec entre autres Pigeon, Antheunis, Stanley – pour le groupe « L’Affranchissement » d’une lettre de protestation contre les poursuites engagées contre Francisco Ferrer et José Nakens, remise à un domestique de l’ambassadeur d’Espagne à Bruxelles.

En 1908-1909, il habitait rue Van Hellmont 11 à Bruxelles et était en correspondance avec le médecin anarchiste Raphaël Friedeberg, à Ascona (Suisse) ainsi qu’avec Pierre Ramus à Vienne (Autriche), auxquels il donnait des informations sur le groupe anarchiste de langue allemande à Bruxelles.

En 1910 ou 1911, il partit pour le Brésil avec un camarade bruxellois, Haberland (?), rejoindre une colonie d’anarchistes allemands dans l’État du Parana, la colonie Zukunft (Avenir) sur le Rio Ivai, à une centaine de km de la gare de Ponta Grossa. De nombreuses colonies ont existé dans la région, souvent pour peu de temps étant donné les difficiles conditions de vie. Par la suite, selon les mémoires de Friedrich Kniestedt, il aurait fondé une secte dans les environs. Il y serait mort en 1927.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214960, notice BARTHELMESS Jean-Louis, Georges par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 27 avril 2019, dernière modification le 29 juin 2020.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : Arch. Bruxelles POL 209, 211. — Amsterdam IISG, Raphael Friedeberg Papers, Pierre Ramus Papers. — Jean-Pierre Baril, préface à Henri Calet, Huit quartiers de roture, Le Dilettante, 2015. — Friedrich Kniestedt, Fuchsfeuerwild : Erinnerungen eines anarchistischen Auswanderers nach Rio Grande do Sul, Hambourg, 2013 = Memórias de um imigrante anarquista, ed. Roland Gertz, Porto Alegre, 1989 (l’appelle Bartolomä).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément