CHASTANG Louis, Antoine

Par Jean-Pierre Bonnet

Né le 2 novembre 1913 à Sainte-Fortunade (Corrèze), mort le 16 août 1995 à Uzerche (Corrèze) ; professeur puis sous-chef de gare ; résistant ; syndicaliste CGT ; maire communiste d’Uzerche (1945-1965).

Fils de cultivateurs – son père était invalide de guerre 1914-1918 –, qui avaient quatre enfants, deux garçons et deux filles, Louis Chastang ne s’était pas destiné à la carrière cheminote. Après ses études secondaires et l’obtention du baccalauréat, il passa avec succès le concours de l’École normale supérieure de Saint-Cloud qui formait alors les professeurs des écoles primaires supérieures. Il fut nommé professeur de lettres à l’EPS Turgot de Tulle (Corrèze) en 1935, où il exerça jusqu’en 1939. Mobilisé le 27 août 1939, affecté au BA 106 sur la base aérienne de Bordeaux (Gironde), il fut démobilisé le 1er août 1940 à Sainte-Fortunade.

Louis Chastang était adhérent du Parti communiste depuis 1934 et avec fait partie d’un mouvement pacifiste dans sa jeunesse. Licencié de l’enseignement par le gouvernement de Vichy en septembre 1940, il entra à la SNCF comme attaché et exerça les fonctions de sous-chef de gare à Limoges-Bénédictins (Haute-Vienne). Il prit contact avec la Résistance et intégra les FTPF en novembre 1943. Il était responsable, pour la ville de Limoges, du groupe des « Légaux » et des comités du Front national implantés dans les entreprises de la ville. Il fut l’un des auteurs de l’appel à la grève générale du 19 août 1944.

Revenu dans son département d’origine, la Corrèze, nommé chef de gare en 1944, Louis Chastang s’investit principalement dans la gestion municipale puisqu’il fut maire d’Uzerche (Corrèze) de 1945 à 1965, puis conseiller municipal à partir de 1971. Après sa retraite, il fut secrétaire de la section d’Uzerche des cheminots retraités CGT et travailla bénévolement à l’Union locale.

Marié en mars 1939 à Seilhac (Corrèze) avec Cécile Poumier, sans profession, Louis Chastang était père de deux fils, devenus respectivement dessinateur industriel (Alain) et technicien radio-télévision (Michel).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2150, notice CHASTANG Louis, Antoine par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 13 août 2021.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Renseignements communiqués par Cécile Chastang.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément