BOITEUX Stéphanie (BOISTEUX Marie), épouse POUGET

Par Marianne Enckell

Née le 13 décembre 1855 à Saint-Géréon (Loire Inférieure), morte le 29 juillet 1904 à Paris ; dite la « mère Peinard »

"La première femme d’E. Pouget." Archives Jean Pouget

Née Marie, fille d’Alexis Boisteux, cultivateur, et de Stéphanie Garnier.
La « mère Peinard », comme l’appelaient affectueusement les compagnes et compagnons, vécut 22 ans avec Émile Pouget, qu’elle accompagna notamment dans son exil londonien.
Elle est morte à leur domicile, 15 rue Véron, Paris XVIIIe arr., et fut incinérée au Père-Lachaise le 1er août 1904.
Augustin Hamon écrivit à Pouget : « Moi qui connaissait Mme Pouget, qui savait combien elle était bonne, combien pour vous elle était compagne qui vous aidait à supporter les duretés de la vie de militant, je me doute de la douleur, de la tristesse qui vous étreint […] elle qui à Londres en 1894 adoucit quelque peu les ennuis de l’exil. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215093, notice BOITEUX Stéphanie (BOISTEUX Marie), épouse POUGET par Marianne Enckell, version mise en ligne le 1er mai 2019, dernière modification le 13 septembre 2019.

Par Marianne Enckell

"La première femme d’E. Pouget." Archives Jean Pouget

SOURCES : État civil Saint Géron. — État civil Paris. — L’Humanité, Paris, 31 juillet 1904. — Augustin Hamon Papers, IISG Amsterdam. — Notice Émile Pouget, Maitron. – Photo reçue de Jean Pouget, petit-neveu d’Émile Pouget.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément