MORAT ou MORA André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Date et lieu de naissance inconnus, mort en action le 15 juillet 1944, à Échallon (Ain) ; résistant des maquis de l’Ain.

André Mora entra dans la Résistance aux maquis de l’Ain. Le 11 juillet 1944, l’ennemi lançait l’opération "Treffenfeld" contre les maquis de l’Ain et du Haut-Jura et la chasse aux maquisards. Le 15 juillet trois d’entre eux furent tués à l’ennemi dans la forêt du Fouget entre Oyonnax et Échallon (Ain), dont André Morat.
La mairie d’Échallon n’a pas trouvé d’acte de décès à son nom dans les registres d’état civil.
Il est inhumé à la Nécropole nationale de la Doua, Rang A 16, tombe 22, à Villeurbanne (Rhône).
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument commémoratif des parachutages des armées alliées, à Échallon, sur le monument aux morts et le monument commémoratif 1939-1945, à Oyonnax (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215322, notice MORAT ou MORA André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 7 mai 2019, dernière modification le 2 octobre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément