La Celle-Guenand (Indre-et-Loire), 27 août 1944.

Par Michel Thébault

Le 27 août 1944 des troupes allemandes en retraite perpétrèrent, dans les villages de La Celle-Guenand, Saint-Flovier et Betz-le-Château en Indre-et-Loire, au sud de Loches, des exactions, prises d’otages, incendies et exécution de résistants et de civils. Au moins 12 personnes perdirent la vie dans ces massacres.

Dans la deuxième quinzaine du mois d’août 1944, la situation militaire de l’armée allemande sur le front de l’ouest se dégrada brutalement. Le 19 août un ordre de repli général fut donné aux unités allemandes stationnées dans le sud-ouest. Confrontées à l’impossibilité de remonter par l’axe traditionnel de la RN 10 au-delà de Tours, du fait de l’avancée rapide des troupes anglo-américaines, les colonnes allemandes tentèrent à partir de Poitiers, de Nantes et d’Angers de marcher vers l’est, au sud de la Loire, utilisant les axes secondaires, et circulant de jour comme de nuit pour échapper aux attaques de l’aviation alliée et au harcèlement des forces FFI. Le passage par le seuil du Poitou et à travers les départements de l’Indre et de l’Indre-et-Loire devint fin août un enjeu stratégique essentiel et les combats se multiplièrent dans le secteur.

Le 24 août 1944, des éléments du 17ème bataillon SS Panzer-Grenadier stationnés au château de Valençay à Antran (Vienne) au nord de Châtellerault et d’agents de la SIPO-SD de Châtellerault s’engagèrent dans une opération de représailles dans le secteur d’Ingrandes-sur-Vienne contre les maquisards qui harcelaient les convois militaires. Le lendemain, 25 août 1944, la même unité allemande fut responsable du massacre de 124 habitants du village de Maillé (Indre-et-Loire) une vingtaine de kilomètres plus au nord.

Le 27 août 1944, une unité allemande composée, selon les récits, de SS (peut-être les mêmes que précédemment) parvint à la Celle-Guenand (Indre-et-Loire), village à une trentaine de kilomètres à l’est d’Ingrandes et de Maillé. Ils firent prisonniers et exécutèrent dans le village deux résistants surpris en venant se ravitailler. Prenant ensuite la direction de Saint-Flovier vers l’est, ils arrêtèrent à la ferme de Repinçay Georges Ribault, 51 ans, et un groupe de sept jeunes gens de La Celle-Guenand et du village voisin de Betz-le-Château, âgés de 16 à 21 ans et rassemblés pour un repas d’anniversaire. Les huit hommes furent conduits de force 300 mètres plus loin et abattus. L’un deux grièvement blessé mais qui était parvenu à se cacher, décéda quelques jours plus tard des suites de ses blessures.

Le soir même vers 22 heures, les soldats allemands poursuivant leurs exactions, arrêtèrent à 300 mètres du bourg de Saint-Flovier, deux civils Gédéon Chérioux et Alexandre Viovi qui furent aussitôt fusillés au bord de la route.

Le lendemain 28 août de nouvelles exactions eurent lieu dans le village voisin de Betz-le-Château accompagnée de prises d’otages et de l’incendie de maisons du village, de fermes et de récoltes.

Liste des victimes :

A La Celle-Guenand :
DELFORGE Alexandre, FLEURY René, résistants.
BRANCHET Édouard, BRUNEAU Camille, DUPONT Jean, DUPONT Gérard, MÉTIVIER Bernard, RIBAULT Georges, RIBAULT Pierre, TREMBLAIS Gérard, victimes civiles.

A Saint-Flovier :
Gédéon CHERIOUX et Alexandre VIOVI victimes civiles.

Une stèle commémorative fut édifiée après la guerre en bordure de la route reliant La Celle-Guenand et Saint-Flovier, au lieu-dit Repinçay, avec l’inscription : « Souvenez-vous de ... Massacrés par les allemands le 27 août 1944 - Le temps effacera leurs noms sur cette pierre mais leur esprit blessé en ces lieux restera ». Elle reste l’objet chaque année de cérémonies commémoratives, le dimanche le plus proche du 27 août. Une autre stèle commémorative fut dressée plus loin sur la commune de Saint-Flovier sur la RD 59 : "Français souvenez-vous de Viovi Laurent Chériou Gédéon massacrés en cet endroit par les hordes nazies le 27 Août 1944 ".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215402, notice La Celle-Guenand (Indre-et-Loire), 27 août 1944. par Michel Thébault, version mise en ligne le 8 mai 2019, dernière modification le 11 avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil) — Site officiel de la Mairie de de La Celle-Guenand — Journal La Nouvelle République, Hommage aux victimes du massacre de Repinçay, 1er septembre 2017 — Journal La Renaissance Lochoise, C’était un 27 et un 28 août 1944, 20 août 2014 — Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément