VILLENEUVE Robert

Par Michel Thébault

Né le 20 octobre 1924 à Savigny-l’Evescault (Vienne), mort en action le 15 août 1944 à Lussac-les-Châteaux (Vienne) ; cultivateur ; résistant AS, groupe Le Chouan.

Robert Villeneuve était le fils d’Émilien, Jules Villeneuve (né le 30 octobre 1899 à Ceaux-en-Couhé, Vienne), cultivateur, et de Marie Louise Page (née le 22 avril 1903 à Saint-Julien-L’Ars, Vienne). Son père mobilisé pour la guerre en avril 1918, participa dans l’artillerie à la fin des combats, puis à l’occupation des pays rhénans. Démobilisé fin mars 1921, il vint s’installer à Saint-Julien-L’Ars où il épousa Marie-Louise Page. Robert fut le premier de leurs trois enfants. Au recensement de 1936, la famille était installée à Lavoux (Vienne) au lieu-dit Naussec où le père de Robert était cultivateur. En 1944, Robert Villeneuve âgé de 19 ans, célibataire, était cultivateur sur la commune de Lavoux, domicilié au lieu-dit Bois Doucet avec ses parents.

Il s’engagea dans la Résistance le 10 août 1944, rejoignant un maquis du groupe Le Chouan. Un témoignage de 1946 joint à son dossier AVCC, de Jean Mellon de Saint-Julien-l’Ars, caporal FFI, au groupe Le Chouan, du 10 août 1944 au 13 juin 1945 « certifie que Robert Villeneuve et moi-même avons rejoint le groupe Le Chouan et nous sommes inscrits ensemble le 10 août 1944 ».
Le 14 août 1944 alors que les premiers signes d’un départ imminent des troupes allemandes et de leurs collaborateurs se précisaient, les maquis de la Vienne sur ordre du commandement départemental des FFI vinrent s’établir en périphérie de la ville de Poitiers, la Libération de Poitiers semblant proche. Les maquis du groupement Le Chouan de l’Armée Secrète s’installèrent dans les communes périphériques de Poitiers, à l’est de la ville. L’axe routier vers l’est de Poitiers étant stratégique pour le repli des troupes allemandes vers l’est de la France, celles-ci lancèrent les jours suivants toute une série d’opérations pour dégager les sorties est de la ville. Robert Villeneuve fut selon son acte de décès, tué au combat le 15 août 1944 à 21 heures, à la sortie de Lussac-les-Châteaux, sur la route de Chauvigny, son dossier AVCC indiquant : « suite à la bataille de Bignoux, Savigny-l’Evescault. Décès survenu au cours de l’attaque du groupe par les Allemands le 15 août 1944. Blessé et décédé 2 heures après midi sur la route de Chauvigny à Lussac ». Un témoignage de Raphaël Guillon, maire de Jardres en 1946 (dossier AVCC) « certifie que Robert Villeneuve soldat FFI appartenant au groupe Le Chouan, a été tué au cours d’un engagement avec les Allemands le 15 août 1944 sur la route de Chauvigny. Déclare en outre que j’étais à côté du susnommé quand cet engagement a eu lieu et qu’ensuite j’ai fait transporter le corps pour l’inhumation à Lussac-les-Châteaux. Les Allemands se trouvaient dans la région de Saint-Julien-l’Ars, Lavoux, Jardres ; l’inhumation ne pouvait se faire plus près du domicile des parents ». Son corps exhumé le 26 septembre 1944 à Lussac-les-Châteaux fut transféré à Saint-Julien-l’Ars (Vienne).

Il obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument aux morts de Lavoux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215403, notice VILLENEUVE Robert par Michel Thébault, version mise en ligne le 8 mai 2019, dernière modification le 20 juillet 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : SHD Caen AVCC Cote AC 21 P 166192 — Arch. Dép. Vienne (état civil, registre matricule, recensement 1936) — Mémoire des Hommes — mémorial genweb — État civil, mairie de Lussac-les-Châteaux, acte de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément