DAUMAS Catherine [née FLOCIA Catherine, Élisabeth]

Par Jacques Girault

Née le 23 mai 1897 à Nice (Alpes-Maritimes), morte le 14 janvier 1987 à Saint-Cyr-sur-mer (Var) ; institutrice ; résistante ; sympathisante communiste.

Fille d’un employé au journal L’Éclaireur de Nice, Catherine Flocia reçut les premiers sacrements catholiques, fit des études à l’école primaire supérieure puis entra à l’École normale d’institutrices (1914-1917). Bien qu’hostile à toute religion, en septembre 1919 à Nice elle épousa religieusement Aimé Daumas*, professeur devenu inspecteur primaire. Le couple eut quatre enfants. Elle fut directrice d’école maternelle à Menton jusqu’en 1936. Adhérente du Syndicat national des instituteurs, sympathisante des militants de L’École émancipée et des communistes, elle militait dans des organisations humanitaires et dans l’Association internationale des femmes contre la guerre et le fascisme.

Son mari fut nommé à Louhans (Saône-et-Loire) en 1936. Elle exerça alors comme institutrice au collège de la ville.

Pendant la guerre, au début de 1943, Catherine Daumas entra en contact avec le Front National et eut une action de Résistance. Après la guerre, directrice d’école à Toulon (Var), toujours syndiquée, membre de l’Union des femmes françaises et de l’association France-URSS, elle figurait en seizième position sur la liste « d’Union républicaine et résistance » présentée par le Parti communiste aux élections municipales, le 19 octobre 1947.

Veuve, elle se retira dans les Alpes-Maritimes avant d’entrer au centre gériatrique de la Mutuelle générale de l’éducation nationale à Saint-Cyr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21544, notice DAUMAS Catherine [née FLOCIA Catherine, Élisabeth] par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 26 août 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse locale. — Renseignements fournis par l’intéressée. — État civil de Nice.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément