BIZIEN Noël, Fernand, Marie

Par Annie Pennetier

Né le 10 novembre 1913 à Brest (Finistère), exécuté le 9 août 1944 au camp d’aviation de Tours (Indre-et-Loire) à Saint-Symphorien ; gérant de restaurant ; résistant du réseau Marco Polo-BCRA.

Fils de Paul Louis Bizien, décédé avant 1944 et de Marie Magdelaine Granger, Noël Bizien était marié à Suzanne Jeanne Hérault ; le couple habitait 1 rue Fosse Marine à Saint-Symphorien, commune périphérique à Tours. Il travaillait comme gérant de restaurant.

Noël Bizien appartenait au groupe Baobab du réseau de résistance Marco Polo, réseau de renseignement à destination de Londres créé fin 1942 à Lyon, réunissant un nombre important de Tourangeaux et Tourangelles. Leurs actions étaient multiples, aide au passage de la ligne de démarcation, hébergements de résistants, fabrications de faux papiers, participation aux opérations aériennes. L’une des figures locales marquantes était l’abbé Jérôme Besnard.

Noël Aubrun fut arrêté ainsi que sa femme et conduit 17 rue George-Sand à Tours, siège de la Sipo, il y fut torturé . Incarcéré dans la prison rue Henri-Martin, Georges Aubrun, ses camarades et d’autres prisonniers en furent extrait le 9 août et conduits au camp d’aviation de Parçay-Meslay. Après leur exécution par balles, les 26 corps furent sommairement enfouis dans des trous de bombes.
C’est fin août, du 26 au 29, que leurs corps furent découverts, sans papier d’identité, puis inhumés au cimetière de Saint-Symphorien après des obsèques officielles. Sa femme Suzanne Bizien, née à Brest le 13 mai 1917, déportée par le transport parti de Belfort le 1er septembre 1944 vers Ravensbrück, rentra de déportation, libérée de Schlieben le 28 avril 1945.
La mention - Mort pour la France- a été apposée à son acte de décès (établi le 8 juin 1945) en date du 26 mars 1946.Il a été reconnu Interné résistant et a été décoré de la Médaille de la Résistance le 11 mars 1953, publication au J.O. le 13 mars 1953.

Dans le cimetière Saint-Symphorien à Tours (partie nord) un monument a été édifié "À la mémoire des 26 victimes de la barbarie allemande fusillées au camp d’aviation de Saint-Symphorien - le 9 août 1944. Son nom est également gravé sur le monument Aux martyrs de la résistance d’Indre-et-Loire, érigé à l’entrée de la base aérienne 705

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215513, notice BIZIEN Noël, Fernand, Marie par Annie Pennetier, version mise en ligne le 14 mai 2019, dernière modification le 24 novembre 2019.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 61908. — AVCC Caen AC 21 P 732748 (nc). — Documents fournis par Hélène Biéret . — . — AERI Indre-et-Loire, réseau Marco Polo, Jack Vivier . — État civil, acte de décès de Tours . — Fondation pour la mémoire de la déportation . — Mémoire des hommes . — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément