KLAJMAN Bernard

Par Eric Panthou

Né le 10 juillet 1925 à Garwolin (Pologne), mort suite à ses blessures le 17 octobre 1944 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; Résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP) puis des Milices patriotiques.

Fils de Kopelet et d’Anna Langiert, Bernard Klajman est né à Garwolin, une ville polonaise de la powiat de Garwolin de la voïvodie de Mazovie dans le centre-est de la Pologne.
Au moment de la Seconde guerre mondiale, il habitait 21, rue Georges-Clémenceau à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Il rejoignit la Résistance au sein des FTP puis en 1944 au sein des Milices Patriotiques. Il était inspecteur des Milices Patriotiques au 2e bureau, celui des renseignements. Celles-ci sont dissoutes une semaine plus tard sur ordre du gouvernement provisoire.
Il est mort à l’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand suites à des blessures survenues dans des circonstances qu’on ignore.
Il fut inhumé au carré israélite du cimetière des Carmes à Clermont-Ferrand.
Son nom figure sur la Plaque commémorative du Centre Culturel Jules ISAAC à Clermont-Ferrand. Aucun dossier de résistant n’a été identifié à son nom aux archives de Vincennes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215568, notice KLAJMAN Bernard par Eric Panthou, version mise en ligne le 19 mai 2019, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC, AC 21 P 64984. Dossier Bernard Klajman (non consulté) ..— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément