DELAVEAU Étienne

Par Lucette Lecointe

Né le 11 août 1838 au Cerisier, commune de Cuzion (Creuse) ; charpentier à Paris, communard.

Fils de Jean Delaveau, laboureur, et d’Anne Defait, déclaré par Françoise Alabre, sage femme, en présence de Gabriel Villeneuve, laboureur, 46 ans, et Denis Villeneuve, 36 ans, cultivateur au Cerisier, tous les deux ne sachant signer.
Sa mère mourut le12 octobre 1852 et son père se remaria, il partit à Paris entre 1856 et 1861.
En 1871, Étienne Delaveau fut charpentier, illettré, domicilié à Paris au 155 rue/bd d’Italie, ex-caporal à la 4ième Cie du 177e bataillon, il fut interné au fort des Saumonards à Oléron, le 23e conseil de guerre du 18 mai 1872 : le condamna à une déportation simple pour faits insurrectionnels, il fait partie du 4ième convoi/2e section du 5 octobre 1872 sur Le Var matricule 1230, arrivé en Nouvelle Calédonie le 9 février 1873, il obtint une remise de peine le 28 avril 1879, il fut rapatrié le 24 avril par La Loire, il arriva à Brest le 5 mars 1880.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215575, notice DELAVEAU Étienne par Lucette Lecointe, version mise en ligne le 19 mai 2019, dernière modification le 19 mai 2019.

Par Lucette Lecointe

SOURCES : Notes de Lucette Lecointe.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément