DAUSSIN Raoul, Jean, André

Par Yves Le Maner

Né le 21 octobre 1906 à Pierregot (Somme), mort le 26 décembre 1990 à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) ; instituteur ; militant socialiste de la Somme.

Tout jeune instituteur, Raoul Daussin adhéra au Parti socialiste SFIO dont il devint l’un des principaux propagandistes dans le département de la Somme au début des années 1930. Il fut également, en 1935, secrétaire de la section départementale du SNI. Membre de la commission administrative fédérale SFIO, il représenta le Parti aux élections législatives de 1936 dans la circonscription de Montdidier (Somme). N’ayant obtenu que 2 154 suffrages au 1er tour (sur un total de 13 757 inscrits), il se désista en faveur du candidat du Front populaire le mieux placé. Il était franc-maçon.

Raoul Daussin fut un Résistant de la première heure et, aux côtés de Léon Gontier et de Léon Tellier*, il participa à la formation du premier comité d’Action socialiste de la Somme en 1941. Membre du réseau « Libération-Nord », il fut arrêté le 2 août 1943 en compagnie de Louis Sellier* et détenu plusieurs mois par les Allemands. À la Libération, il fut nommé sous-préfet de Montdidier par le Comité départemental de Libération et il décida peu après d’embrasser la carrière préfectorale. Ses nouvelles fonctions le contraignirent à cesser toute action militante au sein du Parti SFIO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21560, notice DAUSSIN Raoul, Jean, André par Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 août 2021.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Le Cri du Peuple, 5 avril 1936. — Renseignements fournis par Léon Tellier. — Notes de Franck Sahaguian.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément