GALLET Marcel, André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 janvier 1913 à Sainte-Colombe-les-Vienne (Rhône), mort en action le 13 juillet 1944 à Billiat (Ain) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Marcel Gallet était le fils de Louis Marguerite, âgé de 55 ans, fermier et de Célestine Belon, âgée de 45 ans, ménagère. Il se maria le 19 octobre 1913 à Argenteuil (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) avec Marie Margot Pelletier. En 1940, il était domicilié à Bellegarde-sur-Valserine et en 1944 à Chanay (Ain).
Marcel Gallet entra dans la Résistance dans les maquis de l’Ain à la compagnie de Richemond, créée le 6 juin 1944 par Maurice Morrier, alias "Plutarque" et commandée par l’aspirant Picquerey. La compagnie a pour mission de construire des barrages routiers pour empêcher toute incursion allemande sur Retord et le plateau d’Hauteville.
Le 12 juillet 1944 l’ennemi lança l’opération Treffenfeld destinée à anéantir les maquis. La compagnie de Richemond se battit pendant de 5 heures du matin à midi et compta 11 morts et un blessé grave. Plutarque donna alors l’ordre du repli sur le Crêt du Nu.
Marcel Gallet fut tué à l’ennemi le 13 juillet 1944 à dix heures au lieu-dit "Le Thumey" à Billiat, lors du repli de la compagnie sur Cuvéry après les combats au col de Richemond.
L’acte fut dressé le 14 juillet sur la déclaration de Claudius Gros, âgé de 62 ans, garde champêtre à Billiat. Le décès fut confirmé par un jugement rectificatif de décès du Tribunal de première instance de Nantua rendu le 18 septembre 1946 transcrit le 8 octobre 1946 à Billiat.
Il est inhumé à la Nécropole nationale du Val-d’Enfer tombe 73, à Cerdon (Ain).
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts, à Billiat, sur le monument commémoratif du maquis de Richemond à Chanay et sur le monument commémoratif, à Injoux-Génissiat (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215649, notice GALLET Marcel, André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 mai 2019, dernière modification le 30 mai 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Musée de la Résistance Nantua, La compagnie Richemond.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément