DAVIAIS Jean-Baptiste

Par Jean-Pierre Besse

Né le 21 juillet 1878 à Rezé (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort en déportation le 6 janvier 1945 à Dachau ; marchand de bois ; militant communiste ; résistant en Loire-Inférieure.

Après ses études à l’école professionnelle de Rézé, Jean Baptiste Daviais créa la Martenelle, société d’entraide pour les pupilles de l’Etat. Militant communiste, il était un partisan acharné de l’école laïque et créa la Fédération des amicales laïques dans son département.

Résistant au sein de Libé-Nord à partir de 1942, il fut à l’automne 1943 à l’origine de la création du CDL clandestin.

Arrêté le 17 avril 1944, il fut déporté le 18 juin 1944 et mourut au camp de Dachau.

Un square de Nantes porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21574, notice DAVIAIS Jean-Baptiste par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 29 novembre 2010.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Clarté, 1946. — Jean-Pierre Sauvage, Xavier Trochu, Mémorial des victimes de la persécution allemande en Loire-Inférieure 1940-1945, tome déportés politiques, déportés résistants, 2002.— Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément