CAILLAUD Fernand

Syndicaliste CGTU des transports parisien ; accusé d’être un indicateur.

Militant d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), domicilié 52 bis rue de Paris, , syndicaliste unitaire de la STCRP, Fernand Caillaud fut accusé de la pas avoir participé à un grève. Il quitta la STCRP et entra la Préfecture de police comme inspecteur au service des renseignement généraux. La police aurait mis à profit sa connaissance du mouvement ouvrier pour lui faire suivre les réunions publiques et même privées du mouvement syndical. C’est ainsi qu’il participa vers 1930 à un comité de chômeurs, mais reconnu il en fut chassé. Porteur d’une carte syndicale des Métaux il tenta d’assister à un congrès national de la CGTU.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215767, notice CAILLAUD Fernand, version mise en ligne le 24 mai 2019, dernière modification le 24 mai 2019.

SOURCE : Arch. Marty, CHS, dossier listes noires, notamment celle de 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément