PERROT Albert

Par Daniel Heudré

Né le 12 juin 1920 à Scrignac (Finistère), exécuté sommairement le 9 août 1944 à Plouigneau (Finistère) ; manœuvre ; résistant FFI.

Fils de Pierre Perrot et de Marie Françoise Marrec, il était célibataire.

Le 9 août 1944, une colonne isolée de deux cents Allemands équipés de canons et d’autres armes déboucha dans le bourg de Plouigneau. Face aux Allemands, s’opposèrent les FFI, avec des effectifs moins importants. Arriva dans le bourg une voiture avec, à son bord, cinq patriotes brandissant des drapeaux alliés et la croix de Lorraine : Joseph Jourden, Jean-François Le Coz, Jean-Yves Ropars, Albert Perrot et un inconnu. Ils furent arrêtés et fusillés sur la place de l’église. Ainsi Albert Perrot est mort au combat.

Son nom ainsi que ceux des autres fusillés sont inscrits sur une stèle commémorative située près du monument aux morts de Plouigneau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215861, notice PERROT Albert par Daniel Heudré, version mise en ligne le 27 mai 2019, dernière modification le 15 avril 2021.

Par Daniel Heudré

SOURCE : SHD Caen, AVCC 21 P 131 501.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément