ACKERMANN Anton

Par Jacques Droz

Né le 25 décembre 1905 à Thalheim (Erzgebirge), mort le 4 mai 1973 à Berlin-Est ; militant communiste, homme politique de RDA.

Ayant fait son apprentissage dans la bonneterie et étant entré dans la Freie Sozialistische Jugend (FSJ), Anton Ackermann fit son éducation politique à l’école Lénine de Moscou et travailla dans la section allemande du Komintern, qui l’envoya dans la clandestinité à Berlin en 1934. A la conférence dite « de Bruxelles » (1935), qui le fit entrer dans le Comité directeur et au Politbüro du KPD, il se prononça pour la politique du front unique avec les socialistes, en particulier dans les organisations de jeunesse. Il eut d’importantes fonctions d’enseignement à l’école du KPD à Benicasim (Espagne), puis à l’école de Draveil en France. Rappelé en URSS en 1941, il participa à la rédaction de plusieurs journaux et à des émissions destinées aux Allemands, notamment dans le cadre du Comité national pour l’Allemagne libre (NKFD) qui le chargea de nombreuses études sur la réorganisation de l’Allemagne d’après Hitler. Aussi fut-il chargé en mai 1945 de rejoindre la Saxe (en même temps que Walter Ulbricht, Berlin et Gustav Sobbotka, le Mecklembourg) pour préparer, avant même la fin des hostilités, le terrain aux Soviétiques. Membre du secrétariat du SED depuis 1946, il estima que l’Allemagne devait suivre une voie particulière vers le socialisme, conformément à son histoire et â sa tradition et ne comportant que des moyens légaux, thèse qui fut développée par le journal Einheit jusqu’en 1948. Après avoir assumé de lourdes responsabilités politiques et même avoir été ministre des Affaires étrangères de 1949 à 1953, il se vit, à la suite de l’insurrection ouvrière à Berlin, privé de toutes ses fonctions pour avoir soutenu la fraction libérale Zaisser-Hermstadt. Six mois plus tard, il fut exclu du Comité central (janvier 1954). Réhabilité en 1956 dans le sillage de la déstalinisation, il n’occupa plus dès lors que des fonctions culturelles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215931, notice ACKERMANN Anton par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 18 juin 2019.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Deutschlands Weg zu Wiederaufstieg und Einheit, 1946.—Der Kampf der Partei um die werktätige Jugend, 1936 (rééd., 1986).

SOURCES : F. Moraw, Die Parole der « Einheit » und die Sozialdemokratie, Bonn, Bad Godesberg, 1973. — M. Mc Cauley, Marxism-Leninism in the German Democratic Republic. The Socialist Unity Party (SED), New York, 1979. — D.Staritz, « Ein " besonderer deutscher Weg " zum Sozialismus ? », in Parlament, 32 (no. 51/52), 1982. — Lexikon, op. cit. — Reeder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément