BLOCH Joseph

Par Claudie Weill

Né le 14 septembre 1871 à Vilkiviali (Lituanie), mort le 4 décembre 1936 à Prague ; journaliste social-démocrate.

Venu de Königsberg à Berlin pour étudier les mathématiques, Joseph Bloch fonda Der sozialistische Student, qui devint en 1895 Der sozialistische Akademiker puis, en 1897, les Sozialistische Monatshefte. Alors que la revue officielle du parti, Die Neue Zeit, fut fermement dirigée par Karl Kautsky, Joseph Bloch était en apparence, mais en apparence seulement, un rédacteur en chef effacé qui ouvrit sa revue en priorité aux réformistes et aux révisionnistes qui firent aussi partie de son comité de soutien lorsqu’elle connut des difficultés financières. Lui-même vécut de leçons de mathématiques tandis que sa femme Helene était dentiste. Il se heurta à plusieurs reprises à la direction du SPD, qui envisagea de l’exclure du parti. Favorable à une politique agraire du SPD, à la collaboration entre paysans et ouvriers d’industrie, il fut à la fois protectionniste et partisan d’une politique coloniale et impérialiste. En 1914, il estima qu’une victoire de l’Allemagne à l’issue du conflit favoriserait l’unification de l’Europe, fondée sur une alliance franco-allemande, à l’exclusion de l’Angleterre dont il souhaitait enrayer l’influence sur le continent. Dans cette perspective, il croyait à la mission des juifs en Europe, tout en suivant avec intérêt l’évolution du sionisme. La révolution bolchevique fut pour lui une catastrophe et, en 1918, il était pour la convocation immédiate de l’Assemblée nationale mais aussi pour l’inscription des conseils dans la Constitution. Par intermittence, il fît aussi partie de la direction de la Freie Volksbühne à Berlin. Après la guerre, il continua de diffuser ses idées paneuropéennes dans la revue et ne cessa la publication que lorsqu’il émigra à Prague en 1933 : il y vécut retiré et fut enterré au cimetière juif de cette ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215965, notice BLOCH Joseph par Claudie Weill, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 12 février 2020.

Par Claudie Weill

ŒUVRE : Revolution der Weitpolitik, 1938.

SOURCES : Anna Siemsen, Ein Leben für Europe. In memoriam Joseph Bloch, Francfort, 1956. — C. Bloch, « Der Kampf Joseph Blochs und der " Sozialistischen Monatshefte " in der Weimarer Republik », in Jahrbuch des Instituts für deutsche Geschichte, n° 3,1974. — Ursula Ratz, « Unser politischer Einfluss wächst mit unserer wirtschaftlichen Macht. Aus einer Korrespondenz zwischen Adolph von Elm und Joseph Bloch », in Zeitschrift des Vereins für Hamburgische Geschichte, Bd. 68,1982. — R. Fletcher, Revisionism and Empire. Socialistlmperialism in Germany 1897-1914, Londres, 1984.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément