BLUM Robert

Par Jacques Droz

Né le 10 novembre 1807 à Cologne, mort le 9 septembre 1848 à Vienne ; leader démocrate en 1848.

D’origine modeste, Robert Blum ne put, malgré ses dons personnels, faire d’études. Ce n’est qu’en 1832, travaillant à Leipzig où il était en rapport avec les associations ouvrières, qu’il put s’introduire dans le monde du théâtre, puis de l’édition. En 1841, il prit la direction du journal libéral de gauche Sächsische Volksblätter, en 1845 de la Constitutionnelle Staatsbürgerzeitung. Depuis 1844, il appartenait au mouvement deutsch-katholisch en Saxe, aux côtés de Franz Wigard et en août 1845, il eut un rôle important dans les manifestations populaires dirigées contre la venue du prince Jean à Leipzig. Sa position devint vite prépondérante dans les milieux démocrates saxons, ce qui l’amena à établir des liens avec le Hallgarten-Kreis qu’avait constitué Itzstein dans sa propriété badoise. Il exprima ses vues politiques dans son Volkstümliches Handbuch der Staatswissenschaften und Politik (Manuel populaire de sciences politiques) dont le premier tome parut l’année de sa mort, en 1848. Au cours de la révolution il adopta une attitude modérée, d’abord comme vice-président du Vorparlament, puis comme membre du Parlement de Francfort, où il siégea au sein du Deutscher Hof, enfin comme rédacteur de la Deutsche Reichstagszeitung, organe commun aux groupes de gauche. Confiant dans la voie parlementaire pour transformer l’Allemagne dans le sens de la démocratie et de la république, il évita d’appuyer les mouvements populaires qui militaient dans ce sens, notamment lors des combats de Francfort, en septembre 1848. Convaincu à cette date qu’il ne fallait plus rien attendre de la révolution en Allemagne, il se fit envoyer par les groupes de gauche au Parlement de Vienne, où il pensait pouvoir intervenir dans la lutte contre la réaction habsbourgeoise ; après avoir combattu sur les barricades du Prater, il fut arrêté, condamné et exécuté le 9 novembre 1848 à Vienne. Sa mort provoqua en Allemagne une profonde émotion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215967, notice BLUM Robert par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 12 février 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Robert Blum. Briefe und Dokumente, éd. par S. Schmidt, 1981.

SOURCES : H. Füssler, Robert Blum. Ein Zeugnis seines Lebens, Zwickau, 1948. — S. Schmidt, « Robert Blum », in Männer der Revolution von 1848, 1, Berlin-Est, 1970. — E. Newmann, Restoration radical. Robert Blum and the challenge of German Democracy 1807-1848, Boston, 1974. — Osterroth, op. cit. — BLDG, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément