BRILL Hermann

Par Jacques Droz

Né le 8 février 1895 à Gräfenrode (Thuringe), mort le 21 juin 1959 à Berlin-Ouest ; militant et résistant social-démocrate.

Fils d’un tailleur social-démocrate, Hermann Brill s’inscrivit, après de fortes études juridiques et sociologiques à l’Université d’Iéna, en 1918 à l’USPD, ce qui ne l’empêcha pas de faire une carrière administrative et juridique en Thuringe (dont il contribua à unifier les sept États). Ceci l’amena à s’opposer au ministre national-socialiste Frick dont il finit par obtenir la démission, puis le conduisit au Reichstag en 1932. Arrêté de 1933 à 1935, il fut avec Otto Brass, à sa sortie de prison, l’auteur du manifeste Volksfront. Brass avait établi un programme en dix points, exprimant la volonté de la nation de lutter pour la liberté, le pain et la paix internationale et l’avait mis en contact avec le mouvement Neu Beginnen. De nouveau arrêté, il fut condamné, en juillet 1939, à cinq années de détention qu’il passa à Brandebourg puis à Buchenwald. Employé dans ce camp de concentration comme sanitaire, il réussit à y mettre sur pied un comité de front populaire, groupant des prisonniers appartenant à seize nations et qui publia, le 13 avril 1945, le manifeste dit « de Buchenwald » qui appela à l’union des forces populaires.
Nommé ministre-président de la Thuringe par les Américains, au lendemain de la libération du camp, il fut menacé d’arrestation par les Soviets qui avaient occupé ce Land, mais réussit à s’enfuir à l’Ouest où il reprit sa carrière administrative à Wiesbaden auprès du ministre hessois Zinn et fut nommé professeur de droit à l’Université de Francfort. Au moment de sa mort prématurée, due aux traitements dont il avait été victime de la part des nazis, il était membre du Bundestag et du Conseil parlementaire où, aux côtés de son ami, le juriste Carlo Schmid, il avait travaillé à l’élaboration de la loi fondamentale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215992, notice BRILL Hermann par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 14 février 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Gegen den Strom, 1946. — « K. Kautsky, 16. Oktober 1854-17. Oktober 1938 », in Zeitschrift fur Politik, no. 1, 1954. — « Geschichte und Geschichten », in Geist und Tat, no. 10, 1955.

SOURCES : K. Schultes, « Ein Kâmpfer für die Menschenrechte. Hermann Brill zum 60. Geburtstag », in Geist und Tat, no. 10, 1955. — Langkau, Volksfront, op. cit. — Osterroth, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément