BRUHN Karl von

Par Jacques Droz

Né en 1803 à Herzhorn (Holstein), date de mort inconnue ; journaliste impliqué dans le mouvement lassallien.

Après des études inachevées à Kiel, Karl von Bruhn s’engagea dans l’artillerie prussienne, tout en adhérant à la Ligue des bannis. Condamné à mort par contumace en 1840, il vécut en Suisse, prépara la révolte du Pays de Bade, servit comme colonel dans l’armée insurrectionnelle, puis participa au soulèvement de Francfort. Il se rendit après la révolution de 1848 à Hambourg où il prit contact avec les Arbeitervereine créés par Weitling mais, après avoir été quelque temps emprisonné à Hanovre, s’inscrivit à la Ligue des communistes dont il fut exclu pour avoir tenté une conciliation entre elle et le mouvement né en Suisse de la « concentration révolutionnaire ». On le retrouve en 1860 à Altona où il dirigea avec August Perl, tous deux fervents partisans de Lassalle, la revue Nordstern, mais se retourna contre ses successeurs Becker et Schweitzer, ce qui entraîna son exclusion de l’ADAV en 1865. Fidèle à la pensée de Lassalle, il entra au moment de l’élection de Schweitzer dans le petit groupe qui s’était désigné comme Lasall’scher Allgemeiner deutscher Verein, dont il dirigea le journal Freie Zeitung jusqu’en 1868 dans le sens des idées lassalliennes, s’élevant notamment contre le principe de la grève comme instrument de la lutte ouvrière. Il participa à l’élaboration de l’adresse qui appelait au congrès d’Eisenach.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215994, notice BRUHN Karl von par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 14 février 2020.

Par Jacques Droz

SOURCES : R. Morgan, The Social Democrats and the First International 1864-1872, Cambridge, 1962. — U. Engelhardt, « Nur vereinigt sind wirstark ». Die Anfange der deutschen Gewerkscbaftsbewegung, 1862/63 bis 1869/70, 2 vol., Stuttgart, 1977.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément