BUDICH Willi

Par Pierre Broué

Né le 6 avril 1890 à Cottbus, mort en 1941 ou 1942 en prison en URSS ; militant communiste.

Fils de paysan, d’abord serrurier, Willi Budich fit des études d’ingénieur technicien. Membre du SPD en 1910, il rejoignit pendant la guerre la Ligue Spartakus dont il fut l’un des organisateurs, ainsi que l’ÜSPD, Organisateur clandestin spartakiste, il fut arrêté le 24 mars 1918 pour son activité et libéré par la révolution de Novembre. Il fut ensuite responsable militaire de la Ligue Spartakus et dirigeant de la Ligue des soldats rouges. Blessé lors de la fusillade du 6 décembre 1918, il dut être amputé d’un bras. En mars 1919, sous le nom de Dietrich, il fut membre de l’exécutif des conseils de Bavière. Délégué au deuxième congrès de l’Internationale communiste en 1920, il resta en Russie et devint officier de l’Armée rouge. Revenu en Allemagne, il fut poursuivi après l’action de mars 1921 et dut se réfugier en URSS où il travailla, notamment au Secours rouge international, jusqu’en 1927. En 1928, sous le nom de Gerbilski, il fut responsable de la délégation commerciale soviétique à Vienne. Il revint en Allemagne en 1929, fut journaliste à Die Rote Fahne et travailla au département « affaires » du Comité central. Il fut élu député au Reichstag en 1932. Arrêté et interné en 1933, il fut accusé par son parti de manque de fermeté et nia cette accusation. Libéré en octobre, il gagna l’URSS où il fut arrêté en 1937. Il mourut en prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215997, notice BUDICH Willi par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 14 février 2020.

Par Pierre Broué

SOURCES : Lexikon, op. cit. — Weber, Wandlung, op. cit. — Rœder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément