DAVID Noël, François, Julien

Par Jean-Pierre Besse

Né le 24 décembre 1912 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; courtier ; résistant dans l’Eure.

Orphelin de la Première Guerre mondiale, Noël David avait été adopté par la Nation en 1920. Mobilisé en 1939, fait prisonnier, il fut libéré début 1941 pour des raisons médicales. Il s’installa d’abord au Petit-Quevilly puis à Évreux où il travailla comme courtier pour un agent immobilier. Il était, au début de 1942, le responsable du Secours populaire pour la région d’Évreux et fut arrêté le 24 février 1942 dans le cadre de l’affaire Cadras-Pican (Félix Cadras, André Pican). Transféré à la prison de Fresnes puis au Cherche-Midi et enfin à Romainville, il a été fusillé au Mont-Valérien comme otage. Henri Raymond Aubergier, né le 13 août 1916 à Rouen, carbonisateur en charbon de bois, domicilié à Grand-Quevilly et Marcel, Roger Lefebvre, beau-frère de David, né le 17 mars 1914 à Rouen, manœuvre, domicilié à Rouen, arrêtés avec lui furent fusillés le même jour.
Noël David s’était marié deux fois ; sa seconde femme née Simone Noyer le 13 juin 1921 à Évreux fut arrêtée en même temps que lui puis libérée deux jours plus tard. Arrêtée à nouveau le 27 février, transférée au Dépôt puis à la Santé, elle fut déportée le 24 janvier 1943 vers Auschwitz et mourut du typhus en mai 1943 à Birkenau (Pologne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21607, notice DAVID Noël, François, Julien par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 2 octobre 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. PPo, Activités communistes pendant l’Occupation, carton 3. – DMPA, Caen. – Charlotte Delbo, Le convoi du 24 janvier, Les Éd. de Minuit, 2002.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément