LUCAS Jean, Louis

Par Louis Botella

Chef de train ; secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Saintes (Charente-Inférieure, Charente-Maritime).

Chef de train à Saintes, Jean Lucas figura, en avril 1922, sur la liste des candidats présentés par la CGT ors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer. Il en fut de même en février 1925. Il fut élu.

En juillet et en août 1923, il fut également candidat lors de la désignation des délégués du personnel auprès, respectivement, du chef du service de l’Exploitation et du directeur du réseau de chemin de l’Etat.

Au cours des années 1925 à 1934, il assumait également la fonction de secrétaire du secteur de propagande de Saintes au sein de l’Union des syndicats confédérés de cheminots du réseau de l’Etat et celle de membre du conseil de sa fédération.

En septembre 1928, il fut signalé comme étant aussi le secrétaire général du syndicat confédéré des cheminots de Saintes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216072, notice LUCAS Jean, Louis par Louis Botella, version mise en ligne le 31 mai 2019, dernière modification le 31 mai 2019.

Par Louis Botella

SOURCE : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 avril 1922, 20 juillet, 20 août 1923, 10 janvier, 10 février, 10 mars 1925, 10 avril 1926, 15 mai, 1er septembre 1928, 15 juin 1930, 15 avril 1932, 1er janvier 1933, 1er juillet 1934 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément