ALVINERIE Michel

Par Gilbert Beaubatie

Né à Sainte-Féréole le 10 décembre 1905 ; mort le 7 septembre 1972 ; meunier ; soutien de la Résistance ; conseiller municipal de 1935 à 1945, puis de 1945 à 1965 ; maire de Sainte-Féréole de 1965 à 1972.

Père de cinq enfants. Devenu conseiller municipal en 1935, à l’âge de 30 ans ; réélu, il démissionna, sous le régime de Vichy, comme l’ensemble du conseil municipal, remplacé par une délégation spéciale.
Durant la guerre, il apporta son soutien aux réfractaires et aux maquisards, en fournissant au boulanger de la farine. Le 15 novembre 1943, il aida à ramasser les 18 cadavres, défigurés par les S.S. dans la forêt des Saulières. Le 8 juin 1944, comme d’autres habitants de la commune, il fut arrêté par les Allemands.
À titre posthume, il s’est vu décerné un témoignage d’honneur et de reconnaissance pour avoir « au mépris du danger apporté courageusement son aide à la Résistance ».
Élu en 1945 sur la liste de Louis Uminski, réélu avant de devenir maire en 1965, avec à ses côtés Jacques Chirac, qui lui a remis l’ordre national du mérite au mois de mai 1968 :
« Une telle longévité dans une aussi lourde charge pourrait surprendre quiconque ignorerait à quel point vous vous confondez avec votre fonction. Votre cordialité, votre ouverture, votre sens du bien commun, la finesse de votre jugement figurent d’une manière parfaite le maire tel que la Corrèze a l’orgueil d’en compter ».
Le 12 octobre 1997, le conseil municipal a honoré sa mémoire en donnant le nom de « Square Michel Alvinerie » à la place située devant la mairie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216120, notice ALVINERIE Michel par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 1er juin 2019, dernière modification le 1er juin 2019.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : Renseignements fournis par Françoise Germane (Centre Edmond Michelet à Brive), Henri Soulier, maire de Sainte-Féréole, et Marie-Thérèse Alvinerie (le 21 mai 2019).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément