DEIST Heinrich

Par Jacques Droz

Né en 1908 à Baut (Wilhelmshafen), mort en 1964 à Meran (Italie, Tyrol) ; économiste social-démocrate.

Fils d’un imprimeur social-démocrate qui exerça des fonctions politiques à Anhalt, Heinrich Deist, étudiant en droit et en sciences sociales, entra jeune au SPD et s’inscrivit au groupe de Hofgeismar, dont il assura quelque temps la direction. Après avoir exercé les fonctions de juge suppléant, il entra dans la police prussienne, dirigée par Severing, jusqu’au coup d’état de von Papen. Remercié comme fonctionnaire en 1933, il travailla jusqu’en 1935 dans un commerce de papier et d’articles de bureau à Düsseldorf, puis s’établit à son propre compte comme expert financier, tout en poursuivant ses études économiques à Cologne, où il passa en 1944 sa thèse de doctorat. Homme de confiance des syndicats, qui le chargèrent d’importantes fonctions dans les industries de la fonte et de l’acier, il se trouva placé au centre de la vie économique de la RFA et entra dans plusieurs conseils d’administration, puis dans la Communauté européenne du charbon et de l’acier, enfin au Parlement européen, qui l’élut président de la commission de l’Économie et des Finances. Élu en 1953 au Reichstag, le SPD, lors de la disparition de Nölting, fit de lui son expert économique. Dans Die Neue Gesellschaft, dont il assura la direction, il prit position contre les théories marxistes et la notion de classe, comme désignant un fait permanent n’ayant plus, à ses yeux, de signification révolutionnaire. En 1956 à Munich, il présenta la concurrence comme indispensable pour l’économie ; en 1958, à Stuttgart, il souligna, en s’appuyant sur l’exemple anglais, que les nationalisations ne résolvaient pas les problèmes ouvriers. Dès lors il fut considéré comme l’un des principaux artisans du programme de Godesberg (1959). Il entra en 1960 dans le « team » de Brandt et, à ce titre, il préconisa à partir de 1962 la grande coalition avec le CDU. Sa mort, en 1964, ouvrit la carrière à Karl Schiller.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216186, notice DEIST Heinrich par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 18 février 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Wirtschaft von morgen, 2e éd., 1973.

SOURCES : « Die Programmdiskussion in der deutschen Sozialdemokratie 1945-1959 », in Archiv für Sozialgeschichte, t. XVI, 1976. — K. Klotzbach, Der Weg zur Staatspartei. Programmatik, praktische Politik und Organisation der deutschen Sozialdemokratie 1945 bis 1965, Berlin, Bonn, 1982. — Lexikon, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément