DÜHRING Karl, Eugen.

Par Jacques Droz

Né le 12 Janvier 1833 à Berlin, mort le 21 octobre 1921 à Nowawes (Potsdam) ; professeur et philosophe socialiste.

Né dans une famille de fonctionnaires prussiens, mais très tôt orphelin, Eugen Dühring fit à Berlin ses études de droit, de mathématiques et de sciences économiques. Une cécité précoce lui interdit de poursuivre sa carrière juridique et, devenu Privatdozent (maître de conférences) à l’Université de Berlin, ses conflits permanents avec certains collègues, qu’il exaspérait par sa vanité et ses emportements, l’empêchèrent de devenir professeur et l’obligèrent à démissionner en 1877. Ses travaux personnels portaient surtout sur l’économie politique mais attestaient un savoir quasi encyclopédique. Sous le couvert d’un système de libre-échange inspiré de l’Américain Henry Carey et du Français Bastiat, il cherchait à définir une condition sociale qui permît aux éléments les plus pauvres de la société de s’organiser (système socialitaire) et suggérait la disparition totale de la loi salariale. Il préférait s’appuyer sur Shelley, Marat, Babeuf et les Communards, plus que sur Lassalle et Marx ; enfin, profondément antisémite, il cherchait à montrer la démoralisation des intellectuels par une presse judaïsée. Son influence était si sensible sur certains leaders ouvriers — Most, Fritzsche, Bernstein lui-même —, qu’Engels crut nécessaire de faire paraître son Anti-Dühring, publié en 1877 sous forme d’articles dans le Vorwärts, où il montrait l’impuissance de Dühring, héritier de la pensée de Vogt et de Büchner, à saisir les lois du matérialisme dialectique. C’est grâce à l’action de l’Anti-Dühring que furent éliminées beaucoup de formulations lassaliennes qui restaient inscrites dans le programme de Gotha. Bien que sa révocation eût produit une certaine émotion dans les milieux universitaires, Dühring, devenu le chef d’une secte entièrement isolée, n’eut plus qu’un petit nombre de disciples qui se réunirent en 1899 autour de la revue Persönlichkeit und Emanzipation, continuée après sa mort par son fils Ulrich. En 1914, son biographe E. Dett fonda le Dühring-Bund.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216199, notice DÜHRING Karl, Eugen. par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 19 février 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Kapital und Arbeit, 1865. — Kritische Geschichte der Philosophie, von ihren Anfängen bis zur Gegenwart, 1869. — Sache, Leben und Feinde (autobiographie), 1882.

SOURCES : G. Albrecht, Eugen Dühring, Iéna, 1927. — H. Binder, Das sozialitäre System Eugen Dührings, Iéna, 1933. — F. Engels, Anti-Dühring, éd. par E. Bottigelli Paris, 1950. — D. Dowe, K. Tenfelde, « Zur Rezeption Eugen Dührings in der deutschen Arbeiterbewegung in den 1870er Jahren », in Wissenschaftlicher Sozialismus und Arbeiterbewegung, Trêves, 1980 (Schriften aus dem Karl-Marx-Haus 24).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément