EINSIEDEL Horst von

Par Jacques Droz

Né en 1905 à Dresde, mort en décembre 1945 à Sachsenhausen ; résistant catholique au nazisme.

Éduqué au lycée de Dresde, s’intéressant très jeune, bien qu’originaire de la haute bourgeoisie saxonne, aux problèmes de l’éducation populaire et habitué des camps de jeunesse, Horst von Einsiedel fut marqué, au cours de ses études universitaires, par l’enseignement d’Adolf Lowe, principal représentant du socialisme chrétien avec Tillich. Entré en 1930 au SPD (comme tremplin pour la lutte contre le chômage, problème qui l’obsédait depuis un séjour aux États-Unis), il travailla dans l’industrie chimique au service de l’État allemand, poste qu’il conserva jusqu’en 1945, tout en entrant dans la résistance. Lié depuis sa jeunesse avec Moltke et les divers membres du groupe de Kreisau, il fut chargé de définir, avec Dietrich von Trotha, son programme économique où il tenta de réunir les exigences d’une économie dirigée et l’enseignement de l’Église, dont il attendait le respect de la dignité humaine. Il entretint des rapports avec les groupes communistes de Résistance, notamment avec Arvid von Harnack. En 1945, à Berlin, il n’hésita pas à se mettre au service des Soviétiques, mais fut arrêté en octobre 1945 et transporté à Moscou, d’où il fut impossible d’obtenir des renseignements sur sa captivité. Ramené en Allemagne, il se laissa, semble-t-il, mourir de faim dans le camp de Sachsenhausen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216211, notice EINSIEDEL Horst von par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 19 février 2020.

Par Jacques Droz

SOURCES : G. van Roon, Neuordnung im Widerstand, Munich, 1967.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément