FLIEG Leopold, dit Alfons

Par Pierre Broué

Né le 8 novembre 1893 à Berlin, fusillé en 1939 en URSS ; militant communiste, longtemps considéré comme l’éminence grise du KPD.

Né d’une famille juive, Leo Flieg apprit le métier d’employé de commerce. Il n’avait que quinze ans quand il commença à militer dans les rangs des Jeunesses ; il entra peu après dans une banque où il travailla jusqu’en 1914. Mobilisé, il fut affecté à l’état-major, section de l’intérieur et rejoignit dès sa constitution le groupe Spartakus, devenant un proche collaborateur de Leo Jogiches en 1918. Avec Willi Münzenberg il organisa le mouvement international des Jeunesses communistes où il milita jusqu’en 1922. Député au Landtag de Prusse de 1924 à 1933, membre du Comité central du KPD à partir de 1927, il fut membre de la commission de contrôle internationale à partir de 1928. Amené dans les organismes de direction par son ami Heinz Neumann, il y resta après la disgrâce de ce dernier, assumant les fonctions de secrétaire du Bureau politique, en même temps que celles d’agent de liaison de l’OMS avec l’appareil allemand. Émigré à Paris en 1933, il participa sous le nom d’Alfons à la conférence « de Bruxelles » où il présenta le rapport financier. Convoqué à Moscou en 1937, en même temps que Münzenberg qui décida de refuser cette convocation, il y fut arrêté et passé par les armes en 1939.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216235, notice FLIEG Leopold, dit Alfons par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 25 février 2020.

Par Pierre Broué

SOURCES : D.J. Dallin, Die Sowjetspionage. Prinzipien and Praktiken, Cologne, 1956. — Babette Gross, Willy Münzenberg, Eine politische Biographie, Stuttgart, 1967. — Duhnke, KPD, op. cit. — Weber, Wandlung, op. cit. — Wehner, Zeugnis, op. cit. — Lexikon, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément