MANDET Georges, Marcel

Par Eric Panthou

Né le 4 juin 1920 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), mort le 14 février 1942 à la Maison centrale de Fontevrault (Maine-et-Loire) ; étudiant ; résistant.

Fils de Simon et Fernande Berry, Georges Mandet était étudiant et célibataire. Il était vraisemblablement réfugié en Auvergne au moment de la guerre, dans le village de Saint-Rémy-de-Chagnat.
Il fut arrêté et interné à la centrale de Fontevrault quand il décéda dans des circonstances qu’on ignore, le 14 février 1942. Aucune mention sur cet acte ne mentionne qu’il est mort pour la France (contrairement à d’autres résistants morts dans ce lieu), il est noté au crayon de bois « transporté à St Rémy de Chargnat ».
Son nom figure sur une liste établie en mars 1945 des fusillés et massacrés dans la région du Puy-de-Dôme. Il est toutefois mentionné que son adresse était en Seine-et-Marne.
Il n’a pas de dossier aux archives de Caen.
Son nom figure sur le Monument aux Morts de Saint-Rémy-de-Chargnat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216274, notice MANDET Georges, Marcel par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 juin 2019, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 38845. Dossier de résistant de Georges Mandet .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Mémorialgenweb .— État civil Fontevrault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément