DAYAN Élie

Né en 1927 ; ouvrier métallurgiste ; dirigeant communiste de Paris, membre de la commission des cadres du PCF, secrétaire de la section communiste du VIe arr. de Paris, responsable communiste de Renault.

Fils d’une famille ouvrière juive détachée de la religion, Élie Dayan fut élève dans le XIIIe arr. et fit son apprentissage dans les usines de la métallurgie parisienne. Licencié d’Ernault-Somua, il fut, pendant deux ans (1965-1966), collaborateur permanent de la direction du PCF affecté à la commission des cadres, sous la direction de Léon Feix*. Il fut secrétaire de la section communiste du VIe arr. où il habitait. Dans cet arrondissement marqué les mobilisations de mai 1968, il eut des rapports difficiles avec les intellectuels contestataires.
Dans l’après 1968, une restriction du nombre de permanents le poussa à se faire embaucher chez Renault où il joua un rôle important au plan syndical et politique.
Sa femme, Paulette Dayan*, fut secrétaire de la Fédération CGT des PTT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21628, notice DAYAN Élie, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

SOURCE : Élie Dayan, Tribulations d’un militant en usine, EMV, 1998.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément