HARDEN Maximilian, né Felix Ernst WITKOWSKI

Par Serge Cosseron

Né le 20 octobre 1861 à Berlin, mort le 30 octobre 1927 à Montana-Vermala (Suisse) ; écrivain critique à l’égard de l’Empire, puis de la République de Weimar.

Fils d’un marchand de soie ami de Bebel et de Mehring, Félix Ernst Witkowski qui prendra le nom de Maximilian Harden en 1876, quitta l’école à l’âge de treize ans, son père le promettant à une carrière commerciale. En 1875, il se joignit à une troupe théâtrale et mena pendant plus de dix ans la vie d’un forain. En 1889, il participa à la fondation de la Freie Bühne (Tribune libre) de Berlin avant de devenir l’un des conseillers de Max Reinhardt. Ouvert aux tendances les plus modernes de l’art théâtral, il prit position pour Ibsen, Strindberg et Maeterlinck. Intéressé par la politique, il se lança dans de violentes attaques contre la politique du nouvel empereur Guillaume II, lui préférant celle de Bismarck. En 1892, il fonda sa propre revue, Die Zukunft, qu’il dirigera jusqu’en 1922. Ses diatribes contre les conseillers de Guillaume II, notamment Eulenburg et le cercle de Liebenberg, lui valurent des procès retentissants en 1907 et 1909. Tout d’abord favorable à la guerre, il adopta une position plus nuancée dès 1915, avant de se déclarer pacifiste, et milita pour un changement de régime. Proche de l’USPD, il accueillit avec enthousiasme la République, avant de s’en faire le censeur impitoyable. Tout en défendant les droits des travailleurs, il éprouvait une vive admiration pour Stinnes. Victime d’un attentat de la part d’un groupe d’extrême-droite en juillet 1922, il arrêta la publication de Die Zukunft. Après une longue convalescence aux Pays-Bas, il s’installa en Suisse d’où il s’exprima à travers la presse internationale sur les événements allemands.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216303, notice HARDEN Maximilian, né Felix Ernst WITKOWSKI par Serge Cosseron, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 10 mars 2020.

Par Serge Cosseron

ŒUVRE : Apostata, 1892-1893. — Köpfe, Teil I-III, 1910-1913. — Monarchs and men, 1912. — Deutschland, Frankreich, England, 1923 (trad. fr., 1924). — Von Versailles nach Versailles, 1927.

SOURCES : H. Rogge, Holstein and Harden. Politisch-püblizistisches Zusammenspiel zweier Aussenseiter des Wilhelminischen Reiches, Munich, 1959. — H. F. Young, Maximilian Harden. Censor Germaniae. Ein Publizist im Widerstreit von 1892 bis 1927, Münster, 1971. — H. Donat, K. Holl (éd.), Hermes Handlexikon. Die Friedensbewegung, Düsseldorf, 1983. —é Benz et Graml, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément