HEINE Fritz

Par Jacques Droz

Né le 6 décembre 1904 à Hanovre, mort le 5 mai 2002, Zülpich ; militant social-démocrate, résistant.

Né dans une famille cultivée d’artisans socialistes, Fritz Heine gravit rapidement, comme employé de commerce, les échelons du militantisme syndical et de­vint secrétaire du Parteivorstand à Berlin. Émigré en 1933 à la demande de celui-ci, chargé de l’édition de la presse de la SOPADE, il eut de lourdes responsabilités, tant à Prague qu’à Paris, dans la question du transfert des courriers en Allemagne nazie. En 1940, après avoir été arrêté par les autorités françaises, il fut chargé par la SOPADE, avec Geyer, de fournir à Marseille des visas d’émigration aux personnalités menacées, charge pour laquelle il gagna la confiance de la German Labor Délégation à New York. Lui-même, par Lisbonne et grâce à l’appui du Labour, put gagner Londres où il entra aussitôt dans le Parteivorstand et où il accomplit une œuvre considérable dans le domaine de la presse, de l’information et de l’aide aux réfugiés. Il s’avéra un collaborateur averti aux côtés de Fritz Demuth pour la pro­pagande, de l’Anglais Richard Crossmann pour les questions de politique étran­gère. Adversaire des théories de Geyer sur la responsabilité collective du peuple al­lemand, il le fut aussi de tout rapprochement avec les communistes. Il participa en octobre 1945 à la conférence de Wennigsen où fut reconstitué le Parti social-démo­crate allemand.
Revenu à Hanovre en 1946, il ne cessa pas de jouer un rôle considérable dans les questions de presse et de radio. Il assura la présidence de la Fédération interna­tionale de la presse socialiste et démocrate et la gestion financière de la Friedrich- Ebert-Stiftung à partir de 1970. Il vivait à Münstereifel en 1988.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216317, notice HEINE Fritz par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 16 mars 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Dr. Kurt Schumacher. Ein demokratischer Sozialist europäischer Prägung, 1974.

SOURCES : W. Rœder, Die deutschen sozialistischen Exilgruppen in Grossbritannien 1940-1945, Hanovre, 1968. — A. Glees, Exile Politics during the Second World War. The Germon Social-Democrats in Britain, Oxford, New York, Toronto, 1982. Rœder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément