JACOBI Abraham

Par Jacques Grandjonc

Né le 6 mai 1830 à Hartum, près de Minden (Westphalie), mort le 10 juillet 1919 à Bolton (États-Unis) ; médecin, membre de la Ligue des communistes.

Fils de petits commerçants, Abraham Jacobi commença en 1847 des études de lettres à l’Université de Greifswald, puis de médecine à Gôttingen et Bonn (1848-1851). Sa thèse de doctorat, du début 1851, se présentait comme une analyse philosophico-physiologiste, matérialiste et athée. Au cours de l’hiver 1848-1849, le jeune étudiant, alors sous l’influence des Lumières et des idéaux de la Révolution française, prit pour la première fois contact avec le mouvement ouvrier. Il participa en été 1849, comme médecin volontaire, à la campagne du Schleswig-Holstein contre le Danemark. En pleine réaction, il fonda en juin 1851 avec Louis Kugelmann à Bonn une association démocratique et prit une part importante, à partir de l’automne, à l’activité de la Ligue des communistes entre Cologne, Bonn, Düsseldorf et Berlin, C’est dans cette dernière ville qu’il fut arrêté à la fin mai 1851, ce qui lui valut d’être au nombre des principaux accusés du procès des communistes de Cologne (4 octobre-12 novembre 1852), qui se solda pour lui par un non-lieu. Il émigra en juin 1853 à Londres et de là dès août à New York, muni d’une recommandation de Marx à Joseph Weydemeyer et Adolph Cluss.
S’il participait encore dans les années cinquante à la propagande communiste et matérialiste et ne se désintéressait pas des questions politiques (comme le montre son intérêt actif pour la Commune de Paris), il fut de plus en plus pris par son activité de pédiatre. A partir de 1861, il occupa la première chaire américaine de cette spécialité à la faculté de médecine de New York, et participa à la guerre de Séces­sion comme médecin militaire auprès du quartier général des armées du Nord. A partir du milieu des années soixante, il fut entièrement requis par son activité scientifique, entre autres de président de l’Académie de médecine de New York, de 1885 à 1889.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216351, notice JACOBI Abraham par Jacques Grandjonc, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 24 mars 2020.

Par Jacques Grandjonc

SOURCES : Sur son activité dans le mouvement ouvrier : Der Bund der Kommunisten. Dokumente und Materialien (ouvrage collectif), 3 vol., Berlin-RDA, 1970-1984. — K. Bittel, Der Kommunistenprozess zu Kôln 1852 im Spiegel der zeitgenössischen Presse, Berlin-RDA, 1955. — C.F. Wittke, Refugees of Revolution - The German Forty-Eighters in America, Philadel­phie, 1952. — Sur son activité ultérieure : Encyclopaedia Britannica, 1924. — Encyclopaedia Americana.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément