JOOS Josef

Par Jacques Droz

Né le 1er novembre 1878 à Wintzenheim (Alsace), mort le 17 mars 1965 à Saint-Gall (Suisse) ; publiciste et homme politique chrétien-social.

Issu d’une famille de fondeurs de fer, lui-même ébéniste, Josef Joos commença sa carrière de journaliste en Alsace puis, employé par les organisations catholiques de Mönchengladbach, parvint à la direction de la Westdeutsche Arbeiterzeitung. En 1919, il fut élu à l’Assemblée nationale, de 1921 à 1933 au Reichstag, comme membre du Parti du centre. Dirigeant pour les provinces occidentales de l’Allemagne le Reichsverband der deutschen Katholikenvereine, il en prit la direction générale en 1927 et entra dans l’Organisation internationale des travailleurs catholiques, dans laquelle il s’occupait en particulier du rapprochement des ouvriers français et allemands. Il se rendit compte alors qu’une partie des ouvriers catholiques avaient perdu leur hostilité à l’égard du socialisme et, s’ils ne donnaient pas leur voix au Parti social-démocrate, ils étaient de plus en plus accessibles à une propagande marxiste, surtout dans les grandes villes. Ses orientations de gauche eurent cependant pour conséquence que Kaas lui fut préféré en 1928, lors des élections à la présidence du Zentrum. Alors que le régime nazi lui retirait la nationalité allemande en 1933, il poursuivit la résistance contre le régime, en relation avec le Ketteler-Haus de Cologne, fut arrêté, comme Alsacien, en 1941 et enfermé à Dachau jusqu’à la fin de la guerre. Président de la Gemeinschaft der katholischen Männer Deutschlands après la guerre, il tenta dans de nombreuses publications de relever la position de l’ouvrier dans l’économie, la société et l’Église et lui rendre la considération à la­quelle il avait droit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216360, notice JOOS Josef par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 26 mars 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : So sah ich sie : Menschen and Geschehnisse, 1958. — Am Räderwerk der Zeit. Erinnerungen aus der katholischen und sozialen Bewegung und Politik, 1951.

SOURCES : Helga Grebing, Zentrum und kathoiische Arbeiterschaft 1918-1933, Thèse, Berlin F.U., 1953. — R. Morsey, J. Aretz, A. Rauscher (éd.), Zeitgeschichte in Lebensbildern : aus dem deutschen Katholizismus des 19. und 20. Jahrhunderts, 6 vol., Mayence, 1973-1984. — O. Wachtling, Joseph Joos. Journalist, Arbeiterführer, Zentrumspolitiker. Politische Biographie 1878- 1933, Mayence, 1974.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément