KATZ Iwan

Par Pierre Broué

Né Je 15 février 1889 à Hanovre, mort le 20 septembre 1956 à Lugano (Suisse) ; militant communiste, puis oppositionnel.

Fils de commerçants juifs, Iwan Katz fit des études supérieures d’économie et de statistique et rejoignit en 1906 le mouvement ouvrier. Après une année comme ouvrier d’usine, il travailla comme statisticien, s’occupant pendant la guerre des problèmes de rationnement. Il fut membre du SPD et ne rejoignit l’USPD qu’à la fin de 1919, passant avec sa gauche au VKPD en 1920. Député au Landtag, respon­sable du département pour le travail municipal, Katz appartenait à la gauche et, après avoir été membre du Bureau politique et délégué à Moscou, se retrouva à la tête de la fraction d’extrême-gauche. Exclu du KPD en janvier 1926, il fonda avec Pfemfert sa propre organisation, une éphémère Ligue Spartakus. Il semble avoir abandonné l’action politique après sa dissolution. Arrêté en 1933, il fut libéré suite à l’intervention de son ancien collègue au Landtag, le ministre nazi Dr. Frick. De nouveau arrêté en 1941, cette fois comme juif, il réussit à s’évader d’un centre de regroupement berlinois. Repris en 1944, il fut envoyé à Auschwitz, Il rejoignit le KPD puis le SED après sa libération mais rompit avec le SED en 1950 et rejoignit à Worms les « titistes » allemands de l’Unabhängige Arbeiterpartei (UAP). Grave­ment malade, il se retira en 1954 en Suisse où il mourut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216370, notice KATZ Iwan par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 30 mars 2020.

Par Pierre Broué

SOURCE : Weber, Wandlung, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément