KNÖRINGEN Waldemar von

Par Jacques Droz

Né le 6 octobre 1906 à Rechatsberg (Bavière), mort le 2 juillet 1971 à Höhenried (Bavière) ; homme politique social-démocrate.

Issu d’une famille catholique de propriétaires terriens, entré de bonne heure dans la SAJ puis au SPD, membre du Reichstag, Waldemar von Knöringen émigra en Autriche, puis en Tchécoslovaquie et finalement en France, étapes au cours desquelles il s’engagea dans le mouvement Neu Beginnen et entretint des relations avec la Résistance bavaroise. En 1939, il partit pour l’Angleterre où, après un bref internement à l’île de Man, il fut utilisé par la radio anglaise dans les services de propagande, jusqu’au jour où la conférence de Casablanca, qui exigeait la reddition sans condition de l’Allemagne, lui parut interdire toute collaboration avec les Al­liés. Il n’en participa pas moins à la rééducation politique des prisonniers allemands à Wilton Park. Proche du mouvement Neu Beginnen, il favorisa cependant l’entrée des petits partis allemands dans l’Union dirigée par Vogel. Rentré en Allemagne, von Knöringen participa à la reconstruction du SPD en Bavière où il fut élu au Landtag, puis en 1949 au Bundestag. En 1954, il réussit à faire passer le CSU dans l’opposition. Le congrès du parti à Stuttgart le nomma en 1958 vice-président du parti présidé par Ollenhauer, avec Wehner qu’il devait équilibrer sur la droite. Jouissant en Bavière, où il était traité de Landesvater, d’une grande popularité, il contribua largement à l’élaboration du programme de Godesberg et au succès de la carrière de Willy Brandt. Préoccupé parles questions de culture, il abandonna son siège au Bundestag pour se consacrer à l’Académie Georg von Vollmar à Kochel, où sont particulièrement étudiés les liens entre socialisme et christianisme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216381, notice KNÖRINGEN Waldemar von par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 2 avril 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : (avec U. Lohmar), Was bleibt vom Sozialismus ?, 1969.

SOURCES : E. Werner, Waldemar von Knöringen, Munich, 1981. — H. Mehringer, Wider­stand, Exil, Wiederaufbau 1933-1949. W. v. Knöringen und der Weg vom revolutionärenzum demokratischen Sozialismus, 1987. — Rœder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément