KOGON Eugen

Par Jacques Grandjonc

Né le 2 février 1903 à Munich, mort le 24 décembre 1987 à Falkenstein (Taunus) ; publiciste catholique social.

D’origine autrichienne, économiste et sociologue de formation, Eugen Kogon a longtemps fait partie du Cercle d’études des sociologues catholiques qu’inspirait Othmar Spann et collabora de 1927 à 1932 à la revue conservatrice Schöne Zukunft, Cependant, sous l’influence de la philosophie du christlicher Ständestaat, il prit po­sition contre le national-socialisme, ce qui le conduisit pendant sept ans à Buchen­wald, séjour dont il rendit compte plus tard dans son livre L’État SS. Le système des camps de concentration allemand qui parut en 1970 à Paris. Bien auparavant il avait pris position en faveur d’un socialisme chrétien qui l’amena à rejeter le capi­talisme libéral, responsable, selon lui, de l’avènement du nazisme et qui lui fit ap­prouver le programme d’Ahlen, élaboré au début de la République de Bonn par la gauche du CDU. Ami du socialiste catholique Walter Dirks avec lequel il publia les Frankfurter Hefte, influencé par la pensée personnaliste d’Emmanuel Mounier, Kogon envisageait un socialisme pluraliste, fondé sur les besoins de l’homme, dé­centralisé en faveur des Länder et des communes, préférant à l’étatisation des en­treprises un régime fondé sur la socialisation communautaire, laissant une large place au secteur privé. La conclusion de son livre Der Weg zu einem Sozialismus der Freiheit in Deutschland (1947) que publiaient les Frankfurter Hefte, laisse enten­dre : « Le moins d’État possible pour éviter toute concentration de l’activité écono­mique entre ses mains ; juste ce qu’il faut d’État pour la sauvegarde des intérêts du plus grand nombre contre les intérêts particuliers. » Professeur à l’Université de Darmstadt, il fît partie en 1966 du Comité d’urgence de la démocratie (Kuratorium Notstand der Demokratie). Vers la fin de sa vie, il s’engagea de plus en plus en fa­veur des positions pacifistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216385, notice KOGON Eugen par Jacques Grandjonc, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 2 avril 2020.

Par Jacques Grandjonc

SOURCES : M. Stankowski, Linkskatholizismus nach 1945. Die Presse oppositionneller Katholiken in der Auseinandersetzung für eine demokratische und sozialistische Gesellschaft, Co­logne, 1976. — J.Y. Oladé-Paraiso, « Eugen Kogon (1903-1987) et l’idée de socialisme chré­tiené », in Allemagne d’aujourd’hui, mars 1990.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément