CERCIAT Georges

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 octobre 1918 à Nantua (Ain), exécuté sommairement le 14 juillet 1944 à Nantua (Ain) ; manœuvre ; résistant de l’armée secrète (AS) de Nantua.

Georges Cerciat était le fils d’Isidore et de Anne Marie Guiraud. Il était marié avec Jeanne Clotilde Passaret et était domicilié à Nantua.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (A.S.) de Nantua (Ain).
Capturé par l’ennemi, il a été fusillé le 14 juillet 1944 à sept heures, à Nantua avec Émile Gavard et Constant Rivollet.
L’acte de décès fut dressé le 15 juillet sur la déclaration de Paul Reygrobellet, garde champêtre à Nantua.
Il obtint la mention « Mort pour la France »par bulletin de l’État civil du bureau des victimes civiles de la guerre le 17 juin 1946.
Il est inhumé dans le cimetière communal, à Nantua (Ain).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Nantua.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216388, notice CERCIAT Georges par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 juin 2019, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément