KRIEGE Hermann

Par Jacques Droz

Né le 10 juillet 1820 à Lienen, mort en 1850 aux États-Unis ; journaliste socialiste, réfuté par Marx.

Fils d’un commerçant, influencé jeune par Feuerbach, Hermann Kriege fut un étudiant rebelle, chassé pour trois ans de l’Académie de Munster, puis en 1843 de celle de Berlin, Volontaire dans un régiment d’infanterie de Bielefeld, il fut placé sous surveillance par la police prussienne. Emprisonné pour un article dans le Das Westfälische Dampfboot où il avait appelé riches et pauvres à constituer une communauté d’hommes libres, il put par Barmen (où il rencontra Engels) et Bruxelles s’enfuir à Londres, puis aux États-Unis où il arriva en septembre 1845. Il y publia le Volkstribun où, parmi d’autres articles inspirés parle « socialisme vrai », il se prononça pour une réforme agraire reposant sur la libre distribution des terres, thèse qui provoqua la colère de Marx. Celui-ci, après avoir réuni le Comité de cor­respondance de Bruxelles, la déclara contraire aux principes du communisme et pu­blia une Circulaire contre Kriege d’un ton très violent qui provoqua dans le monde socialiste d’âpres discussions : Moses Hess prit dans le Gesellschaftsspiegel po­sition pour Kriege, tandis que Lüning tenta dans Das Westfälische Dampfboot d’atténuer la condamnation de Marx.
Kriege revint en Europe lors de la révolution de 1848 mais déçu par les congrès démocrates de Francfort et de Berlin, repartit aussitôt pour les États-Unis où il mou­rut peu après.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216421, notice KRIEGE Hermann par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 3 avril 2020.

Par Jacques Droz

SOURCE : W. Schulte, Volk und Staat. Westfalen im Vormärz und in der Revolution von 1848/49, Münster, 1954.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément