KUCZYNSKI Jürgen

Par Serge Cosseron

Né le 17 septembre 1904 à Elberfeld, mort le 6 août 1997 à Berlin ; statisticien et historien communiste.

Fils du célèbre statisticien démocrate René Kuczynski, le jeune Jürgen pour­suivit des études de philosophie, de statistique et d’économie politique à Erlangen, Berlin et Heidelberg. Docteur en philosophie en 1925, il fit un court stage dans une banque : comme il s’intéressait aux problèmes fiscaux et aux budgets nationaux, son père lui obtint une bourse pour la Brooklyn University à New York où il restera de 1926 à 1929. Auparavant, son intérêt politique l’avait conduit à mettre sur pied une revue de la Ligue des droits de l’Homme : Die Menschenrechte. A New York, en même temps qu’il poursuivit ses études d’économie politique, il suivit les traces de son père en matière de statistiques. Toutefois, il changea de perspective : il s’a­gissait pour lui de mettre en série chiffrée les catégories marxistes, en particulier celle de salaire relatif. Les publications sur les salaires des ouvriers se multiplièrent dans la revue de son père, Finanzpolitische Korrespondenz (FPK). Rentré en contact, grâce à sa future femme et collaboratrice Marguerite, avec la direction du syndicat American Fédération of Labour, il ouvrit un bureau statistique qui-se chargea de faire le point permanent sur l’évolution salariale dans les différentes branches industrielles et selon les différentes catégories ouvrières. A son retour en Allemagne, il adhéra au KPD et devint journaliste économique pour différents jour­naux. Appliquant ses méthodes statistiques à l’Allemagne, les travaux de Jürgen Kuczynski suscitaient l’intérêt mais aussi la polémique de la part de la presse patro­nale. En 1931, il devint conseiller du syndicat communiste RGO et rédacteur à Die Rote Fahne. En 1932, après un voyage en URSS, il organisa la publication d’un li­vre collectif sur l’ouvrier russe. Lors de l’arrivée de Hitler au pouvoir, il fut contraint de saborder la revue de son père, la FPK. Resté à Berlin, il participa au tra­vail clandestin du KPD jusqu’à son départ en Angleterre, via Prague et Moscou, en 1936. Devenu responsable du KPD pour les exilés à Londres, il commença sa grande œuvre : l’histoire de la condition ouvrière dans les grands pays capitalistes, qui mêle séries statistiques sur les salaires à des textes sur les conditions de travail et de vie. Cette œuvre connaîtra quatre moutures, de plus en plus précises en conte­nu et impressionnante en nombre de volumes : cinq volumes à partir de 1937, en an­glais, sept volumes à partir de 1945, cette fois en allemand, puis quinze volumes à partir de 1953 et enfin quarante volumes dans les années soixante.
En 1944, il travailla sur l’économie allemande dans le cadre de l’USSBS (Uni­ted States Strategie Bombing Survey), l’organisme chargé d’étudier les effets im­médiats de la politique de bombardement alliée sur l’économie du Troisième Reich. En 1945, sitôt la guerre terminée, il fut appelé par les autorités soviétiques pour prendre en charge l’administration centrale des Finances à Berlin. A partir de 1947, il mena une carrière universitaire brillante et productive, sauf entre 1958 et 1960, période pendant laquelle il fut accusé de révisionnisme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216423, notice KUCZYNSKI Jürgen par Serge Cosseron, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 3 avril 2020.

Par Serge Cosseron

ŒUVRE : Environ 3 000 articles et une centaine d’ouvrages dont plus particulièrement Die Geschichte der Lage der Arbeiterklasse, déjà mentionnée. Plus récemment, les dix vo­lumes d’études consacrées à l’histoire des sciences de la société, Geschichte der Gesellschaftswissenschaften, et les cinq volumes de l’histoire de la vie quotidienne du peuple alle­mand, Die Geschichte des Alltags des deutschen Volkes 1600 bis 1945. Studien, 5 vol., 1980-1982. — 60 Jahre Konjunkturforscher : Erinnerungen und Erfahrungen, 1984. — Dialog mit meinem Urenkel. Neunzehn Briefe und ein Tagebuch, 4e éd., 1985. — Die inteliigenz : Studien zur Soziologie und Geschichte ihrer Grossen, 1987.

SOURCES : Jurgen Kucszynski : ein universeller marxistisch-leninistischer Gesettschaftswissenschaftler (ouvrage collectif), Berlin-Est, 1980. — Memoiren. Die Erziehung Jurgen Kuczynskis zum Kommunisten und Wissenschaftler, 4e éd., Berlin, Weimar, 1981. — G. Kohlmey, Zum 80. Geburtstag von Jürgen Kuczynski, Berlin-Est, 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément