KUGELMANN Louis

Par Jacques Grandjonc

Né le 19 février 1828 à Lemförde (Hanovre), mort le 10 janvier 1902 à Hanovre ; médecin, sympathisant de la Ligue des communistes, plus tard membre de l’internationale et du SPD, ami de Marx et Engels.

Fils de commerçants juifs, Louis Kugelmann entra d’abord en apprentissage et travailla comme employé de commerce à Cologne et à Düsseldorf jusqu’à la fin de 1848. Après avoir passé le baccalauréat en candidat libre, il fit des études de médecine à Bonn et Gôttingen (1850-1855). A partir de 1856, il s’établit comme gyné­cologue — bientôt renommé — à Hanovre. En 1848, il s’éveilla à la politique, par­ticipant en mai à la fondation de l’Association ouvrière de Düsseldorf, ce qui lui va­lut d’être expulsé de la ville en novembre. En juin 1850, il fonda avec Abraham Jacobi à Bonn une association démocratique et il était alors suffisamment proche de la Ligue des communistes pour être arrêté quelques jours en 1851. A la fin des années cinquante, dans la période de gestation des nouvelles organisations ou­vrières allemandes, Kugelmann était devenu partisan des thèses de Marx et En­gels ; désirant compléter son information en ce domaine, il prit contact avec Marx au cours de la seconde moitié de 1862. Il devint bientôt l’un des correspondants ré­guliers de Marx en Allemagne, lui servant à l’occasion d’intermédiaire, dans les an­nées qui suivaient, avec les socialistes de Brunswick et d’Eisenach ; il était en re­lation entre autres avec J.Ph. Becker, W. Liebknecht, A. Bebel, P. Singer. Membre de l’Internationale depuis 1866, il participa aux congrès de Lausanne (1867) et de La Haye (1872). En 1867, il soutint Engels, avec Carl Siebel et quel­ques autres, dans sa campagne de diffusion du Capital destinée à briser la conspi­ration du silence de la presse bourgeoise à l’encontre de l’ouvrage de Marx. Il reçut également à plusieurs reprises Marx et sa famille (1867 et 1869) ainsi qu’Engels en 1867 et plus tard en 1893, malgré un refroidissement dans les relations à partir de 1874. Kugelmann avait alors demandé à Marx, avec qui il se trouvait en cure à Karlsbad, de cesser toute activité politique et de se consacrer exclusivement à son œuvre scientifique, ce que ce dernier avait fort mal pris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216425, notice KUGELMANN Louis par Jacques Grandjonc, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 3 avril 2020.

Par Jacques Grandjonc

SOURCES : M. Hundt, Louis Kugelmann. Eine Biographie des Arztes und Freundes von Karl Marx und Friedrich Engels, Berlin-RDA, 1974. — K. Marx, J. Marx, F. Engels, Lettres à Kugel­mann, Paris, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément