LEOW Willy

Par Pierre Broué

Né le 25 janvier 1887 à Brandebourg-Havel, mort en 1937 en prison en URSS ; dirigeant communiste.

Menuisier, Willy Leow fit du travail itinérant et s’instruisit dans les écoles so­cialistes du soir. En 1904, il adhéra au SPD. Pendant la guerre, il rejoignit le Spartakusbund et s’occupa des questions d’organisation avec Jogiches. Arrêté en avril 1918, il fut libéré par la révolution. Il occupa différentes fonctions dans le KPD, y compris la responsabilité de la sécurité de la maison Karl Liebknecht, l’immeuble du parti à Berlin. Il fut élu vice-président du Roter Frontkämpfer Bund (RFB) en 1925, ce qui en fit le dirigeant de fait. Suppléant au Comité central en 1927, il sé­journa en URSS, puis fut élu député au Reichstag en 1928. Malgré les rumeurs qui l’accusaient de malversations, sa fermeté dans l’affaire Wittorf lui valut d’entrer au Comité central comme titulaire en 1930, mais les rameurs ne cessèrent pas. Émi­gré en 1933, il arriva en URSS en 1934 et fut envoyé dans la région de la Volga ; ar­rêté, il disparut pendant la grande purge de la fin des années trente.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216443, notice LEOW Willy par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 8 avril 2020.

Par Pierre Broué

SOURCES : K. G.P. Schuster, Der Rote Frontkämpfer bund 1924-1928, Düsseldorf, 1975. — Lexikon, op. cit. — Rœder et Strauss, op. cit. — Weber, Wandlung, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément