NAPHTALI Fritz

Par Serge Cosseron

Né le 29 mars 1888 à Berlin, mort le 30 avril 1961 à Tel-Aviv (Israël) ; théoricien et journaliste économique social-démocrate.

Originaire d’une famille de commerçants juifs, Fritz Naphtali s’engagea dans la voie des études commerciales dès la fin de ses études secondaires. Diplômé de la Haute École de commerce de Berlin, il mena de concert, juste avant la guerre, des activités industrielles et journalistiques comme chroniqueur économique dans deux grands journaux berlinois, la Berliner Morgenpost et la Vossische Zeitung, de 1912 à 1921. Entre temps, devenu social-démocrate, il s’installa en 1921 à Franc­fort où il travailla à la Frankfurter Zeitung. Sous la République, il servit de conseil­ler sur les questions économiques à la Centrale syndicale et à partir de 1927, il fut directeur du Centre de recherches sur la politique économique (Forschungstelle für Wirtschaftspolitik) mis sur pied par l’ADGB et le SPD. C’est à ce titre qu’il fut char­gé de présenter au XHF congrès de l’ADGB le résultat des travaux d’une commis­sion à laquelle avaient participé entre autres R. Hilferding et H. Sinzheimer et qui avait pour tâche de renouveler le concept de démocratie économique (Wirtschaftsdemokratie). Il le conçut de manière « intégrative » ; il s’agissait pour le mouvement syndical social-démocrate de définir les objectifs du réformisme social en liaison avec la poursuite du socialisme comme objectif central ; dès lors, la dé­mocratie économique devait développer parallèlement la démocratie politique. La stratégie se voulait offensive en insistant sur la formation professionnelle des ou­vriers, la démocratisation des relations industrielles et de la direction de l’écono­mie, en soumettant les organismes monopolistiques aux intérêts communs, par le contrôle étatique et la participation syndicale. Cette conception fut adoptée par le congrès de l’ADGB en 1928. Un an plus tard, Naphtali perçut la crise mondiale comme une « crise typique du système capitaliste » et considéra avec optimisme cette vérification de la validité du socialisme. En 1933, contraint de prendre les che­mins de l’exil, il s’installa en Palestine. Membre de la Histadrout, centrale syndi­cale travailliste juive, il eut des responsabilités ministérielles dans l’État d’Israël.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216489, notice NAPHTALI Fritz par Serge Cosseron, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 29 avril 2020.

Par Serge Cosseron

ŒUVRE : Im Zeichen des Währungsfonds ; das Wirtschaftsjahr 1922 und seine Lehren, 1923. — Wirtschaftsdemokratie. Ihr Wesen, Weg und Ziel, 3e éd., 1928. — Wirtschaftskrise und Arbeitslosigkeit, 1930.

SOURCES : H.W. Weinzen, Gewerkschaften und Sozialismus. Naphtalis Wirtschafts demokratie und Agartz’ Wirtschaftsneaordnung, Francfort, 1982. — H. Staudinger, Wirtschaftspolitik im Weimarer Staat. Lebenserinnerungen eines politischen Beamten im Reich und in Preussen, éd. par H. Schulze, Bonn, 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément