PAASCHE Hans

Par Serge Cosseron

Né le 3 avril 1881 à Rostock, mort le 21 mai 1920 à Hochzeit-Neumark ; écrivain et journaliste pacifiste.

Fils d’un dirigeant politique du parti national-libéral, Hans Paasche suivit des études supérieures dans le cadre d’une formation d’officier. Servant dans la Marine lors de la répression de soulèvements indigènes en Afrique orientale en 1905, il adopta vite une attitude critique vis-à-vis de la politique colonialiste. En 1908, il quitta l’armée pour se consacrer au mouvement de jeunesse Wandervögel dont il fut avant 1914 l’un des représentants de l’aile gauche, alliant critique sociale et paci­fisme.
Éditeur de la revue Vortrupp (tête d’avant-garde) de 1912 à 1917, il s’engagea toutefois en 1914 dans l’armée, convaincu de l’innocence allemande dans le déclenchement du conflit. Rapidement revenu à ses idéaux pacifistes, il prit le parti de quitter l’année à la fin de 1916. Entré dans la clandestinité, il milita pour l’arrêt de la guerre et dénonça le gouvernement comme fauteur de guerre. Auteur de brochures appelant à la désertion, il fut arrêté et condamné pour haute trahison en oc­tobre 1917. Il fut mis aux arrêts dans une clinique psychiatrique de Berlin et libéré le 9 novembre 1918. Proche de l’aile gauche de l’USPD, il demanda la mise en accusation des responsables de guerre et attaqua avec virulence le militarisme prussien. Élu au Conseil central des conseils d’ouvriers et de soldats, il participa à la fon­dation du Bund Neues Vaterland où il se prononça pour une réconciliation franco-allemande. Retiré de la vie politique dès la fin de 1919, il fut assassiné dans sa propriété lors d’une perquisition faite à la suite d’une dénonciation, selon laquelle il aurait caché des armes destinées à servir à un soulèvement communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216506, notice PAASCHE Hans par Serge Cosseron, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 11 mai 2020.

Par Serge Cosseron

ŒUVRE : Im Morgenlicht, 1907. — Fremdenlegionär Kirsch, 1916. — Meine Mitschuld am Weltkriege, 1919. — Die Forschungsreise des Afrikaners Lukanga Makura ins innerste Deutschland, 1921.

SOURCES : M. Schwantje, Hans Paasche. Sein Leben und Wirken, Berlin, 1921. — H. Donat (éd.), Auf der Flachterschossen. Schriften und Beiträge von und über Hans Paasche, Brême, 1981. — H. Donat, P. Holl, Hermes Handlexikon. Die Friedensbewegung, Düsseldorf, 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément