QUARCK Max

Par Jacques Droz

Né le 9 avril 1860 à Rudolstadt, mort le 21 janvier 1930 à Francfort-sur-le-Main ; parlementaire et politologue social-démocrate.

Fils d’un magistrat, magistrat lui-même, Max Quarck fut sanctionné en 1886 pour ses opinions politiques. Il entra alors dans le journalisme, à Vienne, puis à Francfort où il prit la direction de la Volksstimme et qui l’envoya siéger au Rei­chstag. Dans le parti, il avait soutenu, notamment au congrès de Breslau (1895), les thèses révisionnistes de David sur la préservation de la petite propriété foncière. Après la guerre, il participa aux travaux de la commission chargée d’élaborer la Constitution du Reich et à ce titre il se prononça pour l’abrogation de la peine de mort, ainsi que pour le choix des couleurs noir-rouge-or destinées au drapeau du Reich. Il protesta énergiquement contre les barrières que le traité de Versailles édi­fiait au droit de l’Allemagne de défendre son territoire. Outre l’influence que Quarck pouvait exercer par ses conférences à l’Académie du travail, il fut l’auteur de multiples travaux sur l’histoire ouvrière, notamment sur Stephan Born et la Verbrüderung (1924), destinés à montrer la nécessité de tenir compte des revendica­tions du monde du travail. Sa femme, Meta Quarck-Hammerschlag (1864-1954) qui appartenait également au Parti social-démocrate, intervint énergiquement comme membre du conseil municipal de Berlin pour l’égalité des droits du travail féminin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216518, notice QUARCK Max par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 12 mai 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Die Arbeiterschutzgesetzgebung im deutschen Reiche, 1886. — Von der Friedensresolution bis zur Revolution, 1918. — Die neue Reicbsverfassung, ihre Entstehung und ihr Aufbau, 1919. — Die erste deutsche Arbeiterbewegung. Geschichte der Arbeiterverbrüderung 1848/49, 1924.

SOURCES : F. König, R. Stübling (éd.), Gewerkschafter, Sozialdemokraten, Friedensfreunde in Frankfurt am Main 1900-1933, Francfort, 1985. — Osterroth, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément