REMMELE Hermann

Par Pierre Broué

Né le 5 novembre 1880 à Ziegelhausen, près de Heidelberg, mort en 1939 en prison en URSS ; dirigeant communiste.

Fils de meunier, Hermann Remmele vécut jusqu’à quatorze ans à la campagne, apprit le métier de serrurier et travailla d’abord dans une usine à Ludwigshafen, puis apprit en se déplaçant de ville en ville. Il se syndiqua et entra au SPD en 1897, militant notamment dans les Jeunesses. Élève de l’École du parti en 1907-1908, il fut journaliste à la Leipziger Volkszeitung puis à la Volksstimme de Mannheim. Il ap­partint à la gauche. Soldat au front de 1914 à 1918, il garda des liens avec l’Oppo­sition et adhéra à l’USPD à sa fondation en 1917. En 1918, il présida le conseil des ouvriers et soldats et fut l’un des dirigeants de la République des conseils de Mann­heim. Puis il fut transféré à Stuttgart, devint secrétaire de l’USPD au Wurtemberg, député en 1920. Indépendant « de gauche », il fut ensuite membre de la direction du VKPD, de sa fondation à 1933. Il fut dès lors en résidence à Berlin. C’est lui qui ap­porta en 1923, en tant que courrier, l’ordre d’insurrection à Hambourg où il parti­cipa au combat. Porte-parole du centre, il fut pendant quelque temps président du parti en 1924. Il devait jouer un rôle dirigeant après l’affaire Wittorf en 1928, aux côtés de Thälmann et de Heinz Neumann. En 1932, comme représentant de l’orientation ultra-gauche, son activité fractionnelle dans le « groupe Neumann » lui valut d’être écarté du secrétariat et du bureau politique, mais il fut autorisé à res­ter à Berlin. En 1933, il émigra à Moscou et fut contraint à une autocritique en 1934. Il fut arrêté en 1937 et immédiatement fusillé selon certains, alors que le SED donne encore aujourd’hui 1939 comme année de sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216531, notice REMMELE Hermann par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 17 juin 2020.

Par Pierre Broué

ŒUVRE : Sowjetstern oder Hakenkreuz ?, 1930. — Die Sowjetunion, 2 vol., 1932.

SOURCES : Duhnke, KPD, op. cit. — Krause, USPD, op. cit. — Weber, Wandlung, op. cit. — Rœder et Strauss, op. cit. —Benz et Graml, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément