RINNER Erich

Par Jacques Droz

Né le 27 juillet 1902 à Berlin ; militant et journaliste social-démocrate.

Fils d’un fonctionnaire des chemins de fer, Erich Rinner commença sa carrière comme expert économique à l’ADGB, puis fut secrétaire de la fraction social-démocrate du Reichstag. Le 26 avril 1933, il fut nommé membre du Parteivorstand et siégea le 19 juin au sein du Directoire qui voulait rester à Berlin. Mais, devenu favorable à la solution de l’exil et ayant pris contact avec ceux de ses collègues qui s’étaient réunis à Sarrebruck, il décida de se rendre à Prague en novembre 1933. Là, après avoir été appelé à collaborer avec Stampfer et Geyer au projet du manifeste de Prague (janvier 1934), il fut chargé à l’instigation d’Otto Wels de la direction des Deutschland-Berichte, plus connus sous le nom de Grüne Berichte, dont la do­cumentation était fournie par les secrétariats de frontière et qui, traités par Geyer pour la politique étrangère, Wilhelm Högner pour les questions juridiques, Hel­mut Wickel pour l’économie, devinrent un instrument précieux de lutte contre le national-socialisme. Une partie du texte rendait compte, par thèmes, des rapports des informateurs ; l’autre, particulièrement réservée aux milieux résistants socia­listes en Allemagne, faisait connaître l’évolution générale de la politique. Répandus en diverses langues dans les pays européens, les Grüne Berichte contribuèrent à soutenir et expliquer la ligne politique de la SOPADE à l’égard du nazisme ; ils de­meurèrent hostiles à toute entente avec les communistes. Leur publication fut pour­suivie par Rinner à Paris jusqu’en avril 1940.
S’étant rendu à Lisbonne, Rinner put se rendre aux États-Unis grâce à l’aide du Jewish Labour Committee. Il adhéra à la German Labour Delegation et devint conseiller du comité allemand de l’Office de guerre de Washington. Après la guerre, il devint expert d’une banque privée de New York où il mourut en 1977.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216535, notice RINNER Erich par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 13 mai 2020.

Par Jacques Droz

SOURCES : LJ. Edinger, Sozialdemokratie und Nationalsozialismus. Der Parteivorstand der SPD im Exil 1933-1945, Hanovre, Francfort, 1960. — Rœder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément