SANCHEZ-GUTIEREZ Juan

Par Daniel Grason

Né le 23 novembre 1911 à La Calahorra (province de Grenade, Espagne), mort à une date inconnue ; mineur ; républicain espagnol ; interné ; déporté à Dachau (Allemagne).

Membre de l’Union générale des travailleurs (UGT), lors du retrait des républicains de la Catalogne, Juan Sanchez-Gutierez entra en France le 9 février 1939. Interné au camp d’Argelès (Pyrénées-Orientales) jusqu’en février 1940, il a ensuite été affecté à la 211e Compagnie de travailleurs étrangers à Bordeaux en Gironde jusqu’à l’entrée des troupes allemandes.
En novembre 1940 il travailla dans l’agriculture dans la région de Perpignan, puis pour les Autorités allemandes à Brest dans le Finistère. Il alla en région parisienne travailla pour les allemands dans l’aviation à Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine).
Interpellé à une date inconnue, Juan Sanchez-Gutierez était le 18 juin 1944 dans le convoi de 2139 hommes à destination du camp de Dachau en Allemagne. Les 2143 détenus arrivèrent à destination le 20 juin, transféré au kommando extérieur d’Allach, il y travailla pour la firme BMW, ce kommando compta jusqu’à 3 850 détenus. Juan Sanchez-Gutierez fut libéré le 30 avril 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216743, notice SANCHEZ-GUTIEREZ Juan par Daniel Grason, version mise en ligne le 10 juin 2019, dernière modification le 1er octobre 2020.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. GB 109. – Livre-Mémorial, FMD Éd. Tirésias, 2004. – Bureau Résistance (pas de dossier).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément