SOMLO Georges

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 octobre 1909 en Roumanie (commune non connue), massacré le 11 juillet 1944 à Maisod (Jura) ; agriculteur ; victime civile.

Le nom des parents de Georges Somlo - peut-être d’origine juive - n’est pas connu. Il était présumé célibataire et exerçait le métier d’agriculteur.
Le 11 juillet 1944 l’ennemi lança l’opération Treffenfeld visant à éradiquer les maquis du Jura mais aussi à terroriser la population. Ce jour-là de nombreux villages du Jura furent investis. Une colonne allemande approchant de Maisod et se dirigeant sur Arinthod fut prise vers treize heures dans une embuscade mise en place par le Groupe S.O.E. d’Auguste Gancher dit "Gut", sur les ordres du lieutenant Marcel Chevassus, alias "Hervé", chef de district F.F.I. d’Orgelet, sur la RN 470, dans la côte de Brillat, hameau de Maisod, aujourd’hui englouti sous les eaux du lac de Vouglans. L’ennemi subit des pertes sévères et se vengea sur des habitants de Maisod.
Georges Somlo fut assassiné à seize heures au lieu-dit "Aux Côtes", à Maisod. Selon le Mémorial Genweb, il a été fusillé à la ferme des Côtes, à Brillat.
L’acte de décès fut dressé le 12 juillet sur la déclaration de Camille Gauchotte, 42 ans, secrétaire de mairie, domicilié à Maisod.
Il est inhumé entre les tombes de Elemer Rosenfeld et Christian Zbinden, au cimetière communal, à Charchilla (Jura).
Son nom figure sur la plaque commémorative 1939-1945 et sur le monument aux morts, à Maisod (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216790, notice SOMLO Georges par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 juin 2019, dernière modification le 11 juin 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Les Amis du Musée de la Résistance Nantua, Embuscade Brillat.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément