SCHLAMM Willi

Par Pierre Broué

Né le 10 juin 1904 à Przemysl (Galicie), mort le 1er septembre 1978 à Salzbourg ; journaliste communiste.

Né dans une famille de commerçants juifs, Willi Schlamm se lia tout jeune aux Jugend-Wandervögel qui l’introduisirent au mouvement ouvrier. Après son bacca­lauréat, il alla en 1918 à Vienne pour faire des études de sciences politiques et y re­joignit très vite le groupe des Linksradikalen, puis les Jeunesses communistes. Il fut président des Jeunesses de 1923 à 1924, membre de la direction du parti à partir de 1923. En 1925, il rejoignit le « centre », la fraction de l’IC et devint rédacteur en chef de Die Rote Fahne de Vienne. Il commença à organiser la « nouvelle droite » et fut exclu en septembre 1929, fondant aussitôt le KPD autrichien. En 1932, il di­rigea Die Weltbühne de Vienne et la transféra à Prague sous le nom de Die Neue Weltbühne à partir du 14 avril 1933. Il correspondit avec Trotsky qu’il rencontra à Paris et lui ouvrit les colonnes de la prestigieuse revue, ce qui lui valut sans doute d’en être chassé à partir du numéro 8 de mars 1934. Profondément heurté par les procès de Moscou, il commença à s’éloigner du marxisme. En 1938, il émigra aux États-Unis, devint rédacteur à Fortune, changea son nom en William S. Schlamm et fut naturalisé américain. Il devait collaborer ultérieurement à Time et Life, Free­man et National Review, Stern et Welt am Sonntag. Il fonda Zeitbühne en 1972. Il était devenu férocement anticommuniste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216861, notice SCHLAMM Willi par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 19 mai 2020.

Par Pierre Broué

ŒUVRE : Diktatur der Lüge. Eine Abrechnung, 1937. — This Second War of Independance, 1940. — Hitler‘s Conquest of America, 1941. — Die jungen Herren der alten Erde, 1962. — Glanz and Etend eines Jahrhunderts, 1971.

SOURCES : J. Radkau, Die deutsche Emigration in den USA, Düsseldorf, 1971. — Reisberg, Chronik zür Geschichte der KPŒ, Vienne, 1976. — H. Steiner, Die Kommunistische Partei Österreichs von 1918-1933, Meisenheim am Glan, 1968. — Rœder et Strauss, op. cit. — I. Deak, Germany’s Left Wing lntellectuals. History ofthe « Weltbühne » and its Circle, Berkeley, Los An­geles, 1968.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément